Santé

Le gouvernement lance l'élaboration de son quatrième Plan national santé environnement

©STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

Lundi 14 janvier, le gouvernement a présenté les premiers contours de son quatrième plan national santé environnement visant à "réduire les impacts des facteurs environnementaux sur la santé". Il succèdera au précédent à la fin de l’année 2019.

Dans le cadre des rencontres nationales Santé-Environnement organisées à Bordeaux les 14 et 15 janvier, le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, et la ministre de la santé, Agnès Buzyn, ont annoncé le lancement de l'élaboration du quatrième plan national santé environnement, dont le but annoncé de "renforcer la protection de la santé et de l’environnement". "Chacun d’entre nous vit dans un milieu où l’Homme et la nature sont intimement liés : dégrader l’environnement, c’est affecter durablement notre santé", a ainsi déclaré le ministre de l’écologie.

Le gouvernement a fixé quatre priorités au nouveau plan : améliorer la connaissance des expositions et des effets de l’environnement sur la santé, sensibiliser la population et les professionnels, démultiplier les actions menées dans les territoires et réduire les expositions et les inégalités environnementales. Les ministres insistent particulièrement sur le rôle joué par les collectivités territoriales : "Les territoires sont en première ligne pour lutter contre les pollutions et mettre en œuvre des actions au service des citoyens", a déclaré François de Rugy. À cet effet, une "boîte à outils" sera mise en place afin « d’encourager et de mutualiser" les actions locales en faveur de la santé et de l’environnement. A l’occasion de cette présentation, le gouvernement a dévoilé son projet de nouvelle stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens.