La pollution chimique, pointée du doigt dans la baisse de la fertilité.
©SD-Pictures/Pixabay
Politique

Pollution chimique : un député écologiste interpelle le gouvernement sur ses conséquences sur la fertilité

Article réservé aux abonnés

Le député écologiste Nicolas Thierry a appelé mercredi le gouvernement à se "saisir à bras-le-corps" de la question de la pollution chimique pour lutter contre l'infertilité, contre laquelle Emmanuel Macron a récemment annoncé "un grand plan de lutte".

"Au lieu de promouvoir l'idée d'un 'réarmement démographique', le gouvernement français devrait plutôt se saisir à bras-le-corps d'une raison majeure de l'infertilité qui est la pollution chimique", a avancé l'élu de Gironde lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Pour répondre à la hausse de l'infertilité, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé mi-janvier "un grand plan de lutte contre ce fléau". L'objectif assumé est de permettre "le réarmement démographique" d'une France où le nombre de naissance ne cesse de baisser.

Vers une révision du règlement Reach

Nicolas Thierry a organisé la conférence de presse pour présenter sa proposition de résolution européenne pour la révision du règlement Reach, qui encadre dans l'Union européenne les substances chimiques dangereuses.

Plusieurs fois repoussée, cette révision très attendue, susceptible de durcir drastiquement ce règlement, ne figure pas non plus sur le calendrier de travail de l'exécutif européen pour 2024.

"Pierre angulaire de la lutte contre les toxiques", Reach est un "outil formidable" qui a pourtant besoin d'être remanié, a insisté M. Thierry. Depuis son entré en vigueur en 2007, "17 ans se sont écoulés et des failles sont apparues. Et surtout l'état des connaissances scientifiques a considérablement évolué."

À travers cette proposition de résolution européenne, l'écologiste "demande au gouvernement français de peser de tout son poids" contre le nouveau report de la révision, accueilli à l'époque avec "une tiédeur coupable", selon lui.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

* Offre sans engagement valable pour toute nouvelle souscription d’un abonnement à l’Infodurable. Au-delà du 1er mois, à défaut de résiliation, reconduction tacite de l'abonnement à 6,90€ par mois. Le client peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement. Cette résiliation prendra effet le dernier jour de la période d'abonnement en cours.
Pour toute question, vous pouvez contacter notre service client par mail contact@linfodurable.fr.