Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Politique

Le climat, "nouvelle victime de l'agression russe", craint l'AIE

Fatih Birol, Agence internationale de l'énergie (AIE).
CELAL GUNES / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a appelé mercredi à concilier sécurité d'approvisionnement et transition énergétique, pour que les objectifs climatiques ne deviennent pas "une nouvelle victime de l'agression russe".

"Il est vital que les gouvernements s'assurent que les lumières restent allumées mais cela ne signifie pas que nous pouvons arrêter nos efforts pour s'attaquer au changement climatique", a déclaré son directeur exécutif, Fatih Birol, en ouverture d'une réunion ministérielle de l'agence à Paris. "Je suis très inquiet du fait que la cause climatique puisse bien être une nouvelle victime de l'agression russe", a-t-il poursuivi.

Les chiffres "ne sont pas encourageants", a-t-il regretté : les émissions de CO2 du secteur de l'énergie ont rebondi l'an dernier pour atteindre leur plus haut niveau historique, en raison du rebond économique mondial et d'un recours accru au charbon, selon des chiffres diffusés début mars. Depuis l'invasion russe en Ukraine, les pays occidentaux s'inquiètent aussi de la sécurité de leurs approvisionnements énergétiques, au risque de faire passer au second plan les objectifs climatiques. Certains sont par exemple prêts à recourir au charbon, très nocif pour le climat et l'atmosphère.

Nous devons à la fois augmenter les approvisionnements sûrs tout de suite et accélérer nos efforts en faveur des énergies propres."

"Ce n'est pas un choix binaire, nous devons à la fois augmenter les approvisionnements sûrs tout de suite et accélérer nos efforts en faveur des énergies propres", a plaidé la secrétaire américaine à l'Energie, Jennifer Granholm. L'AIE a été fondée en 1974, après le choc pétrolier, afin d'assurer la sécurité énergétique des pays développés. Mais elle a depuis élargi sa mission en insistant sur la transition énergétique et la prise en compte des objectifs climatiques. Fatih Birol a ainsi demandé aux gouvernements mercredi de faire encore évoluer officiellement ses missions pour mettre encore plus l'accent sur la transition et l'objectif de réduire les émissions de CO2 et de méthane.

"En plus de nos travaux traditionnels sur la sécurité pétrolière et gazière, je demande à nos ministres un nouveau mandat pour que l'AIE puisse aider les pays à s'assurer un approvisionnement sûr et durable en minéraux critiques comme le lithium, le cobalt, le cuivre, le nickel et les éléments rares, qui sont si importants pour notre transition vers l'énergie propre", a-t-il encore déclaré.

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs