Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Partenaires

LBP AM : les coulisses d’une transformation 100 % ISR réussie

©LittlePerfectStock/Shutterstock

La labellisation de l’ensemble de la gamme de fonds ouverts proposés par LBP AM traduit la transformation en profondeur menée au sein du groupe ces dernières années afin de s’inscrire en véritable acteur du changement.

En avril 2018, La Banque Postale Asset Management (LBP AM) annonçait le projet ambitieux de devenir, à horizon 2020, le premier gérant d’actifs généraliste en France à proposer une gamme 100 % ISR. Deux ans plus tard, le contrat était rempli.

Avec 93 fonds labellisés par le Label public ISR représentant 25 milliards d’euros d’encours, soit le plus grand nombre de fonds labellisés en France, LBP AM se positionne aujourd’hui comme le leader du marché dans l’Hexagone.

Au-delà des chiffres, ce succès reflète la transformation opérée en profondeur au sein du groupe au cours des dernières années pour placer l’extra-financier au cœur de sa philosophie. Celle-ci répond à une demande croissante de la part des clients finaux, de plus en plus attentifs aux pratiques des entreprises dans lesquelles ils investissent sur l’environnement et la société, mais aussi à un cadre réglementaire en constante évolution. La loi Pacte notamment impose depuis 2020 aux assureurs de proposer au moins une unité de compte labellisée ISR, Greenfin ou Finansol dans chaque contrat d’assurance-vie et, à compter de 2022, au moins un fonds de chacune de ces catégories. En France et au niveau européen, les régulateurs poussent également en faveur d’une transparence accrue de la part des acteurs financiers en matière de prise en compte des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans leurs stratégies d’investissement.

Mais plus globalement, cet engagement traduit le rôle pionnier que veut conserver LBP AM dans l’écosystème de la finance durable. Pour répondre aux objectifs de l’Accord de Paris, il est nécessaire que l’ensemble des acteurs de l’économie repensent leurs modèles d’affaires et leur façon de concevoir des produits et des services pour y intégrer des critères de développement durable. C’est dans cette transformation que s’inscrit LBP AM depuis 2018.

En tant qu’entreprise, via la structuration d’une politique RSE impliquant l’ensemble des collaborateurs, mais aussi et surtout en tant que société de gestion, à travers l’infusion de l’extra-financier dans l’ensemble de nos métiers - à la fois au cœur de la gestion mais aussi, de manière plus transverse, au sein des équipes commerciales, marketings ou juridiques et à la gouvernance – et le déploiement global d’une stratégie d’investissement responsable articulée autour de piliers fondamentaux.

À commencer par notre matrice d’analyse propriétaire GREaT (Gouvernance responsable, gestion durable des Ressources humaines et naturelles, transition économique et Energétique, développement des Territoires). Décliné à l’ensemble des classes d’actifs et utilisé pour toutes les décisions de gestion, ce cadre d’analyse présente la particularité d’intégrer une double matérialité : l’impact de l’ESG sur les investissements (gestion des risques), et l’impact des investissements sur l’environnement et la société.

En participant activement aux votes en assemblées générales et en nouant un dialogue constructif et exigeant avec les entreprises, nous disposons d’un levier important pour aboutir à des changements de modèles en profondeur.

Le choix de labelliser par le label ISR français l’ensemble de la gamme est également un marqueur fort : outre le gage de qualité que représente la validation de nos process de gestion responsable par des auditeurs externes selon un cahier des charges précis, le label ISR a constitué un socle solide pour structurer notre politique ISR en termes de sélection de l’univers d’investissement et de transparence.

Mais pour dépasser le cadre du Label, LBP AM a également mis en place une politique d’exclusion veillant à véritablement accompagner une transition juste et allant plus loin que les logiques de seuil régulièrement rencontrées sur le marché. Sur le charbon, nous regardons ainsi en profondeur les politiques menées par les sociétés actives dans le secteur, à la fois au niveau de leurs engagements pour aligner leur activité sur l’objectif des 1,5°C de l’Accord de Paris, mais aussi sur les conséquences sociales de l’évolution de leur activité .

Enfin, dans la mesure où le désinvestissement n’est pas toujours la solution la plus impactante sur les pratiques, l’engagement représente le dernier axe structurant de notre stratégie. En participant activement aux votes en assemblées générales et en nouant un dialogue constructif et exigeant avec les entreprises, nous disposons d’un levier important pour aboutir à des changements de modèles en profondeur.

Désormais, l’objectif est d’aller encore plus loin. La construction d’une doctrine interne autour de la finance à impact et la formalisation d’une trajectoire compatible avec l’objectif de l’Accord de Paris pour l’ensemble de nos portefeuilles constituent les grands chantiers de 2021 pour proposer des produits conformes aux attentes de nos clients et aux impératifs environnementaux et sociaux et poursuivre notre démarche citoyenne.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.