Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le débrief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 15 novembre

L'Union européenne ne pourra plus exporter ses déchets dangereux et difficilement recyclables vers les pays plus pauvres.
JUNI KRISWANTO / AFP

Hydrogène, pollution de l'air, exportations de déchets... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

La menace du réchauffement climatique

Malgré les deux dernières semaines de COP26, conférence de haut niveau achevée le 13 novembre, "la catastrophe climatique frappe toujours à la porte", a estimé le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres. Si les Etats ont accouché d'un "pacte de Glasgow pour le climat", il a toutefois jugé que malgré ces "pas en avant bienvenus", "nous n'avons pas atteints" certains objectifs. 

"Les textes adoptés sont un compromis. Ils reflètent les intérêts, la situation, les contradictions et l'état de la volonté politique actuelle dans le monde. (...) Malheureusement la volonté politique collective n'a pas été suffisante pour surmonter de profondes contradictions". Malgré ces avancées et de nouveaux engagements des pays pollueurs, ceux-ci ne permettent pas de tenir l'objectif de l'accord de Paris

Emmanuel Macron annonce une enveloppe pour l'hydrogène

En déplacement à Béziers ce début de semaine, le chef de l'Etat a remis le sujet de l'hydrogène sur la table. Emmanuel Macron a annoncé une enveloppe d'1,9 milliards d'euros pour la filière dans le cadre du plan France 2030. Son développement est "une bataille pour l'industrie, pour l'écologie et pour la souveraineté", a-t-il estimé. Pour lui, la filière "nucléaire solide" et "installée" du pays lui confère un avantage de taille : elle permet à la France de "produire de l'hydrogène beaucoup plus massivement".

Les particules fines, responsables de 307 000 décès dans l'UE

Ce lundi, l'Agence européenne de l'environnement (AEE) a publié un rapport faisant état de 307 000 décès prématurés liés à la pollution de l'air au sein de l'Union. Ce décompte, pour l'année 2019, concerne les particules fines : malgré une diminution de 10 % en un an, le chiffre reste alarmant, estime l'Agence qui note que ces vies pourraient être sauvées si les 27 respectaient les seuils de qualité de l'air fixés par l'OMS. Pourtant, tous ou presque dépassent ces normes.

Au cas par cas, le rapport dénombre 53 800 décès en Allemagne, 49 900 en Italie, 29 800 en France. Par rapport à sa population, la Pologne est le pays européen le plus touché avec 39 300 morts cette année-là. 

Exportations de déchets : l'Europe veut durcir ses règles

La Commission européenne veut interdire les exportations de déchets vers les pays qui ne disposent pas d'infrastructures permettant de les traiter "durablement", notamment vers les pays non membres de l'OCDE. Et à l'intérieur, ces transferts pourraient être suspendus s'ils présentent des problèmes environnementaux. "Les exportations de déchets de l'UE ont considérablement augmenté", sans contrôle suffisant a souligné Bruxelles. Selon Eurostat, l'Union a exporté 33 millions de tonnes de déchets l'an passé. 

Vers une limitation des produits importés responsables de déforestation

Autre dossier pour l'Union européenne : l'importation de certains produits contribuant à la déforestation tels que le soja, l'huile de palme, le cacao, le café... Les entreprises importatrices devraient alors s'assurer que les matières premières produits en question ne sont pas issues de terres déboisées, d'après ce projet de législation soumis par la Commission européenne

Celle-ci estime par ailleurs qu'une telle mesure permettrait la réduction d'au moins 31,9 millions de tonnes d'émissions chaque année. 

Femmes patronnes : la France à la traîne

Si la part de femmes, patronnes de grands groupes cotés en Bourse, progresse doucement, la France accuse un retard significatif. D'après cette étude publiée en fin de semaine par le cabinet Heidrick & Struggles qui a examiné plus de 1 000 dirigeants, "on a un accroissement du nombre de femmes PDG au niveau global : on passe à 13 % au premier semestre 2021 alors qu'on était à 5-6 % les années précédentes".

Quant à la France, elle est "assez en retard par rapport à la plupart des autres pays". Catherine MacGregor, directrice d'Engie, est la seule femme à la tête d'une entreprise du CAC40.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.