Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

le brief'

Transition écologique : les actus de la semaine du 12 avril

Thomas Pesquet, astronaute.
©MUSTAFA YALCIN/ANADOLU AGENCY/AFP

Thomas Pesquet s'offre une place de choix à la FAO, les décès liés à la pollution de l'air ont baissé, Suez et Veolia sont parvenus à un accord... Voici ce qu'il ne fallait pas manquer. 

Thomas Pesquet, "ambassadeur de bonne volonté" auprès de la FAO

Le 12 avril dernier, l'astronaute français Thomas Pesquet a été nommé "ambassadeur de bonne volonté" de la FAO. Son rôle sera ainsi de "défendre l'action contre le changement climatique et la transformation des systèmes agroalimentaires", selon l'agence de l'ONU. 

En d'autres termes, il s'agira surtout d'une mission de sensibilisation du grand public aux changements climatiques, ou encore à la sécurité alimentaire dans le monde.  

Un accord finalement trouvé entre Suez et Veolia

Après un bras de fer long de huit mois, Veolia et Suez ont annoncé être parvenus à un accord de principe. Le premier rachètera une grande partie des activités du second pour peser au total 37 milliards d'eruos de chiffre d'affaires. L'idée est de donner naissance à un "champion mondial de la transition écologique". Le gouvernement français a salué l'opération.  

Cantine : la viande de retour à Lyon

Après la polémique du "menu unique" sans viande mis en place dans les cantines pour raisons sanitaires, la mairie écologiste lyonnaise a annoncé le retour des repas carnés dès la rentrée scolaire le 26 avril. Bien que le futur protocole sanitaire reste flou, ce menu ne comportera pas d'entrée afin de gagner le temps nécessaire pour faire manger tous les enfants. Le menu unique avait permis de dégager 10 minutes par service et d'en assurer un de plus...  

40 000 décès liés à la pollution de l'air

Le confinement du printemps 2020 aurait permis d'éviter 2000 décès et s'inscrit parmi les raisons de la légère baisse de la mortalité liée à la pollution de l'air. Alors que les précédentes études lui attribuaient 48 000 morts par an, sur la période 2016-2020, on en dénombre "seulement" 40 000, d'après le dernier rapport de Santé Publique France

Pas de quoi se réjouir non plus, rappelle l'agence car malgré cette "tendance à la baisse", l'exposition aux particules fines est susceptible de provoquer cancer, asthme, allergies ou encore maladies cardio-vasculaires, mais aussi réduire aussi de huit mois l'espérance de vie d'un adulte à partir de 30 ans. 

Le jeunes veulent plus d'éducation climatique

Du 12 au 16 avril, ils ont proclamé la "Climate education week". De jeunes militants du mouvement Fridays for future ont réclamé aux gouvernements européens une meilleure éducation aux enjeux climatiques en milieu scolaire. Une liste de "demandes universelles" a été transmise à dix ministres de l'éducation.  

Projet de loi "Climat et résilience" : les discussions prennent fin à l'Assemblée

Depuis le 29 mars, le projet de loi "Climat et résilience" est en débat à l'Assemblée nationale. 69 articles ont été étudiés et les discussions touchent à leur fin. Score carbone, vol intérieur, passoires thermiques, code minier... Retrouvez ici le récap' de ces dernières semaines. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ». 

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs