Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Pub et écologie : retour sur cinq campagnes phares

Depuis le 17 mai 2022, les usagers du métro peuvent voir cette campagne du collectif "Pour un réveil écologique" dans 108 stations de la capitale.
©Médiatransports

Images chocs, slogans accrocheurs et diffusion massive, les associations écologistes informent le public sur la protection de l’environnement via leurs campagnes de sensibilisation. ID revient sur les plus gros coups de com de l’écologie.  

"Ce soir c’est rapport du GIEC ". Depuis le lundi 16 mai, les usagers du métro parisien peuvent voir ce slogan affiché dans 108 stations de la capitale. Accompagné d’une planète sous forme de burger, faisant penser à une publicité pour une plateforme de livraison, cette campagne désire attirer l’attention du public sur le dernier rapport du GIEC, sorti en avril 2022. En bas de l’affiche, un QR code mène à une synthèse de celui-ci. Une initiative du collectif "Pour un réveil écologique" qui vise à médiatiser ce document. Depuis plusieurs années les campagnes de sensibilisation, tentant d’éveiller les consciences aux enjeux environnementaux se sont multipliées. ID revient sur les plus marquantes.

Greenpeace : une porte vers l’Antarctique

Plus récemment, Greenpeace a mis en place sur la place londonienne de Trafalgar Square, un portail de 4 mètres de haut, donnant directement sur l’Antarctique. Le dispositif installé entre le 25 et le 29 janvier 2022 dans le cadre de la campagne "Protect the Oceans", diffusait en direct des images de colonies de manchots ou encore du bateau Greenpeace Arctic Sunrise. Objectif ? Sensibiliser les passants aux effets du changement climatique sur ce continent.

WWF Le poumon de la Terre

Qualifiée de "poumon" de la planète, l’Amazonie est victime de la déforestation. Selon WWF, celle-ci aurait perdu près de 11 000 km2 d’hectares en 2019. Contre ce phénomène, l’ONG avait fait appel en 2009 à TBWA, une agence de communication pour créer la campagne "Before it’s too late". Le résultat de cette collaboration avait été cette illustration représentant une forêt sous la forme d’un poumon vert, à moitié détruit, comme brûlé, à l’image d’un poumon de fumeur.

Sea Shepherd lutte contre le plastique

En 2018, l’ONG de protection des océans, Sea Shepherd, avait frappé un grand coup avec une campagne déchirante, montrant des animaux marins asphyxiés par des morceaux de plastique. Cette campagne, appelée "Plastic Ocean", était composée d’une petite vidéo et de plusieurs illustrations. Avec le slogan "Le plastique que vous utilisez une fois torture l’océan à l’infini", l’ONG appelait les citoyens à refuser les sacs plastiques ou à les réutiliser afin d’empêcher qu’ils ne finissent dans l’océan. En février, WWF alertait le monde sur l'état des océans. Entre 19 et 23 millions de tonnes de plastique arrivent dans les eaux chaque année. 

"Détruire la nature c’est détruire la vie"

ONG allemande de protection de l’environnement et de la nature, Robin Wood a lancé une campagne publicitaire choc en 2016. L’organisation y dévoilait des visuels d’animaux tentant de fuir ce qui les atteint déjà : déforestation, incendies et fonte des glaces. Des effets du réchauffement climatique que dénonçait ici l’ONG avec le slogan "Détruire la nature c’est détruire la vie".

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

 Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

 


Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs