Sondage

Polémique autour de la pêche électrique : le Parlement européen tranchera demain

©FussSergei/Shutterstock

Le Parlement européen tranchera demain. Sur un éventuel élargissement de la technique de la pêche électrique, fortement décriée en France. Les écologistes, les pêcheurs et les grands chefs sont mobilisés.

Les Pays-Bas se défendent tant bien que mal. La pêche électrique permettrait de grosses économies de carburant : le poisson, paralysé par le choc de la décharge, remonte seul à la surface. La réglementation actuelle, applicable depuis 2006, autorise à titre expérimental, l'utilisation de 5 % d'électrodes par bateau, en mer du Nord. Seul les Pays-Bas la pratiquerait, et au-delà de cette limite.

Le Parlement européen est sur les chapeaux de roues. Demain sera voté à Strasbourg la révision de la réglementation relative à la pêche électrique. En France, les pêcheurs, comme les militants écologistes, ainsi que les chefs étoilés s'opposent à cette pratique, et se rallient à la pétition de l’association Bloom, qui a déjà recueilli près de 100 000 signatures. Bloom avait déjà déposé plainte contre les Pays-Bas, en octobre 2017, et réclame aujourd'hui au Parlement l'interdiction totale et définitive de la pêche électrique.

Le boycott comme moyen d'action

La pêche électrique est une pratique qualifiée de dévastatrice pour les fonds marins. Les filets de pêche sont équipés d’électrodes qui envoient des décharges. Elles permettent de déloger les poissons et de les faire remonter à la surface. Ils ont été brûlés, abîmés, déformés. Manger des poissons électrocutés n’est pas des plus sains. Bloom souligne également que cette méthode de pêche est non sélective, et menace donc l’ensemble des espèces marines.

De leur côté, les chefs cuisiniers indiquent que les rendements de cette pêche sont loin d’être satisfaisants : « Les chalutiers électriques produisent des captures d’une qualité déplorable, stressées et souvent marquées d’hématomes consécutifs à l’électrocution. Les poissons sont de si mauvaise qualité qu’on ne peut rien en faire ». Tant qu'elle n'est pas interdite, ils s'engagent à boycotter cette méthode : « En attendant et dans l’espoir que la pêche électrique soit interdite en Europe, comme ailleurs dans le monde, nous nous engageons formellement à n’acheter aucun produit de la mer issu de cette méthode de pêche ».

Pêche électrique : vous sentez-vous suffisamment informé de comment votre poisson est pêché ?

Choix