Sondage

Les ambitions de Nicolas Hulot revues à la baisse ?

©Frédéric Legrand/Comeo/Shutterstock

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a provoqué la colère de certaines associations en annonçant l’impossibilité pour la France de ramener la part du nucléaire à 50 % en 2025.

Il devait être le héraut de l’écologie dans le gouvernement Macron. Pourtant, depuis sa nomination comme ministre de la Transition écologique et solidaire, tout ne s’est pas passé comme prévu pour Nicolas Hulot. Après un départ en trombe et l’annonce de son ambitieux « Plan climat », l’ancien présentateur d’Ushuaïa a dû faire face ces dernières semaines à plusieurs revers qui ont fragilisé sa position. Glyphosate, perturbateurs endocriniens… la voix du ministre n’a pas toujours pesé et l’annonce, mardi 7 novembre, de l’impossibilité d’atteindre les objectifs sur le nucléaire fixés pour 2025 a été perçue comme un nouveau recul sur ses engagements.

Nicolas Hulot est-il utile au gouvernement?

Choix