Environnement

L'Union Européenne ré-autorise le glyphosate pour cinq ans : des ONG « scandalisées »

©Pixavril/Shutterstock

L'Union Européenne a autorisé pour cinq années de plus le célèbre herbicide commercialisé par Monsanto, le glyphosate. Une décision immédiatement dénoncée par plusieurs ONG.

L'Union européenne, en autorisant pour cinq ans de plus le glyphosate, a « balayé le principe de précaution et la santé du revers de la main », ont dénoncé lundi Générations Futures, Foodwatch et la Ligue contre le cancer, "scandalisées » et appelant le gouvernement français à agir de son côté.

Le principe de précaution mis en avant

« En accordant un sursis supplémentaire à Monsanto, Bayer et compagnie, la Commission européenne balaie le principe de précaution et la santé du revers de la main, de même que la voix des millions de citoyens qui ne veulent plus de l'herbicide le plus controversé de la planète », dénoncent dans un communiqué commun les trois organisations.

« Tout convergeait vers une interdiction : la pression des citoyens qui réclamaient la sortie du glyphosate, de nombreuses organisations dont des associations d'anciens agriculteurs malades, des députés français et européens, le scandale des +Monsanto papers+, la polémique autour de l'évaluation scientifique... Cela n'aura pas suffi », regrettent-elles.

« Générations Futures, Foodwatch et la Ligue contre le cancer se félicitent que la France ait maintenue son opposition au renouvellement de cinq ans. Le gouvernement (français) doit maintenant mener le pays vers une sortie du glyphosate, en accompagnant les agriculteurs, comme il s'y est engagé et ce, indépendamment du verdict » européen, disent-elles encore.

La France contre le renouvellement de cinq ans

Les Etats membres de l'UE, réunis au sein d'un comité d'appel, ont voté lundi en faveur d'une nouvelle autorisation pour cinq ans, après un vote favorable de 18 pays dont l'Allemagne, neuf oppositions et une abstention. Ce vote suit les précédentes tentatives de l'Union, qui s'étaient soldées par un échec, les membres n'étant pas capables de parvenir à un accord. La France avait annoncé son intention de voter contre.

Avec AFP.