ID D'AILLEURS

À l'ONU, Javier Bardem appelle à un traité mondial pour protéger les océans

L'acteur espagnol engagé Javier Bardem.
©Andrea Raffin/Shutterstock

Lundi 19 août, au siège des Nations Unies à New York, l'acteur espagnol Javier Bardem a réclamé la signature d'un traité international afin de protéger nos océans, dans le cadre d'une campagne organisée par Greenpeace. 

Lors de son plaidoyer aux Nations Unies, l'acteur Javier Bardem, engagé auprès de Greenpeace, a notamment indiqué (AFP) : "Nos océans sont au point de rupture et nous en sommes tous en partie responsables". Il a appelé les représentants de l'ONU à agir "ici et maintenant".

L'organisation de protection de l'environnement demande aux États membres des Nations unies, dont la France, de "négocier un traité ambitieux sur la protection de la haute mer". Celui-ci prévoit "la création d’un réseau mondial de réserves marines qui protège au moins 30 % de la biodiversité des océans". Greenpeace a d'ailleurs publié en avril dernier une étude scientifique démontrant comment protéger 30 % des océans d'ici 2030.

Selon l'AFP, l'acteur a également précisé qu'il regrettait la décision prise par le président américain Donald Trump de retirer les États-Unis de l'Accord de Paris sur le climat. 


Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.