Le chiffre

Les produits ménagers aussi nocifs que le tabagisme pour les poumons

©Tatiana Zinchenko/Shutterstock

Selon une étude publiée par l'université de Bergen en Norvège, l'utilisation régulière de produits nettoyants exposerait les femmes à une détérioration accélérée de la fonction pulmonaire. Les hommes quant à eux sont épargnés par ce phénomène.

Et si garder son logement propre se révélait aussi dangereux pour les poumons que la cigarette ? Selon une étude publiée dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, l'exposition régulière à des produits ménagers entrainerait des dommages importants sur les voies respiratoires avec, pour conséquence sur le long terme, un déclin de la fonction pulmonaire.

Un phénomène qui touche exclusivement les femmes, révèlent les chercheurs de l'université de Bergen en Norvège, qui ont examiné les données de 6235 sujets pour obtenir ces résultats. Ainsi, les participantes faisant régulièrement le ménage ou employées d'entretien auraient vu une accélération du déclin de leur fonction pulmonaire, comparable, pour ces dernières, à la consommation d'un paquet de cigarettes par jour pendant 20 ans. Les femmes utilisant des produits nettoyants auraient en outre des chances plus importantes de développer de l'asthme que celles ne faisant pas le ménage. En cause, suggèrent les scientifiques, l'irritation par les substances chimiques des « membranes muqueuses qui tapissent les voies respiratoires », entrainant des « changements persistants » dans ces dernières.

Les hommes de leur côté, y compris agents d'entretien, seraient épargnés par ces effets.