Environnement

Les publicités éphémères sur les trottoirs suspendues à Bordeaux et Nantes

©Dreamsgate Pictures/Shutterstock

L'autorisation des marquages publicitaires sur les trottoirs est désormais suspendue dans les villes de Nantes et Bordeaux, quelques semaines à peine après le début de l’expérimentation.

Les municipalités de Nantes et Bordeaux ont obtenu gain de cause. Face à la grogne, Matignon a annoncé hier, par le biais d'un communiqué officiel, la fin de l’expérimentation des publicités sur les trottoirs dans lesdites villes. « L’adoption de ce décret n’avait pas été précédé d’une concertation suffisante avec les agglomérations concernées » a détaillé Edouard Philippe. 

L’expérience n'aura pas duré longtemps. Alors que le décret gouvernemental du 22 décembre dernier autorisait les publicités sur les trottoirs des villes de Lyon, Nantes et Bordeaux, ces deux dernières ont fait part de leur hostilité au projet dès son lancement.

À Lyon, rien n’est encore tranché. La municipalité a lancé une concertation afin de décider du sort du projet dans les jours à venir. 

La start-up lyonnaise, Biodegr'AD, à l’initiative du projet a réagi, déçue de ce recul : « Si nous avons eu l'aval du gouvernement, ce n'est pas pour rien. Alors maintenant on temporise et on demande aux collectivités au moins de dialoguer avec nous ».