Environnement

Les insectes, ces petites bêtes qui manquent

©Richard Wilkinson

Cette semaine était célébrée la journée mondiale de la biodiversité. L'occasion de revenir sur nos amies les petites bêtes qui, surtout les beaux jours arrivés, viennent justement nous embêter. Mais pourquoi ne pas voir les choses autrement ?

Comme le rappelle François Lasserre (auteur et vulgarisateur, vice-président de l’Office pour les insectes et leur environnement - Opie) dans une tribune publiée dans Libération le 22 mai dernier, nous avons une fâcheuse tendance à mettre dans le même sac tous les insectes du monde. Le prétexte ? Nul ! Mais peu importe : moustiques, guêpes, frelons, mouches, puces, doryphores, capricornes, pucerons, etc. sont autant d'ambassadeurs de notre désintérêt, voir de notre dédain, pour les 40 000 espèces de petites bêtes qui ont pourtant un rôle sacré dans le maintien du vivant sur terre.

Et justement, interroge le spécialiste, quel est notre rapport avec le vivant ? Au niveau aussi bien individuel que collectif, "Sommes-nous individuellement et spontanément généreux et bienveillants avec cette araignée, cette souris ou ce frelon ? Pas vraiment, car nous voyons plus facilement leurs côtés négatifs et les détruisons sans remords", répond-il tout en expliquant que la disparition du vivant est intrinsèquement liée à  notre propension à occuper l’espace sans nous soucier des autres...

Ces petites bêtes qui manquent

Sans parler de notre capacité à n'aimer que les animaux "intelligents" qui, de fait, enferme les insectes dans une catégorie de bestioles qui nous resterons toujours étrangères... Mais "Être Humain", interroge François Lasserre, "n’est-ce pas simplement accepter les autres, tous les Autres, pour ce qu’ils sont ?"

Pour les apprivoiser en douceur donc, alors qu'ils ne vous attirent pas ou vous font encore peur, vous pouvez revoir Microcosmos Le Peuple de l'Herbe...

...enchaîner les séries de Minuscule...

Ou encore travailler votre imaginaire avec ces insectes aux couleurs et formes de camouflage qui s’inspirent des personnages de Star Wars. Imaginée par l’illustrateur britannique Richard Wilkinson, la série Arthropoda Iconicus use également, comme son nom l'indique, de noms scientifiques pince sans rire, voyez plutôt :

©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson
©Richard Wilkinson

Les dix illustrations réalisées sont en vente en édition limitée, et la série intégrale de dix planches s'intitule, en clin d'oeil à la série Star Wars qui l'a inspirée, « Insects From A Far Away Galaxy »... Peut être avons nous besoin de la geek culture, finalement, pour nous ré-approprier le réel ?

++ Richard Wilkinson sur Instagram, et également acheter des tirages de ces insectes.