Environnement

Les énergies renouvelables progressent en Europe, la France parmi les retardataires

La France, mauvaise élève du classement européen, est en retard sur ses objectifs d'énergies renouvelables pour 2020.
©bonandbon/Shutterstock

Onze pays européens ont déjà atteint leurs objectifs 2020 de développement d'énergies renouvelables, tandis que les deux les plus en retard sont les Pays-Bas et la France, selon des données officielles publiées mardi.

En 2017, les énergies renouvelables ont représenté 17,5% de la consommation finale d'énergie de l'Union européenne, en hausse de 0,5 point sur un an, et leur part a plus que doublé depuis 2004, selon des données d'Eurostat.

Dans sa stratégie "Europe 2020", l'Union européenne (UE) prévoit d'atteindre 20% d'énergie consommée à partir de sources vertes (hydraulique, éolien, solaire, biomasse, etc.) et chaque pays a ses propres objectifs, en fonction de sa situation de départ et de son potentiel.

 Les bons et mauvais élèves

Onze d'entre eux les ont déjà atteints ou dépassés, à l'image de la Suède, meilleur élève avec plus de la moitié (54,5%) de sa consommation provenant d'énergies renouvelables pour un objectif de 50%, de la Finlande (41%) ou encore du Danemark (35,8%).

A l'inverse, les Pays-Bas (6,4% d'énergies vertes) et la France (16,3%) sont les plus en retard, avec un écart respectif de 7,4 et 6,7 points par rapport à leurs objectifs.

Par type d'usage, 30,7% de l'électricité consommée dans l'UE provient de sources vertes, en particulier de l'éolien qui a détrôné pour la première fois en 2017 l'hydroélectricité et près d'un cinquième de la chaleur est issue de renouvelables.

Par ailleurs, 7,6% de l'énergie utilisée dans les transports provenait en 2016 d'énergies renouvelables (biocarburants, hydrogène, électricité verte, etc.) pour un objectif fixé à 10% en 2020.

Au delà de 2020, l'Union européenne s'est engagée pour 2030 à porter la part des énergies renouvelables à 32% de sa consommation d'énergie.

Avec AFP.