Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Question du jour

Jour du dépassement mondial : les gestes individuels qui comptent

©Marten_House/Shutterstock

Le 1er août marque le jour du dépassement mondial pour l'humanité, soit la date à laquelle la population mondiale a consommé la totalité des ressources naturelles que la Terre peut produire en un an. 

En l'espace de 20 ans, le jour du dépassement mondial a reculé de deux mois. Cette année, l'humanité vit à crédit de la planète depuis le 1er août selon les calculs du Global Footprint Network. Autrement dit, depuis le 1er août, l'humanité a épuisé toutes les ressources naturelles que la Terre est capable de produire en l'espace d'une année.

Actuellement, il faudrait l'équivalent en ressources de 1,7 planète pour maintenir notre rythme de consommation et de production. Global Footprint Network calcule également le jour de dépassement à l'échelle nationale pour 200 pays dans le monde. Pour la France, ce jour était le 5 mai dernier.

"Le 1er août le monde atteindra le jour du dépassement après avoir épuisé les ressources annuelles de la Terre en sept mois. Des actions pour le climat rapides sont nécessaires pour faire bouger cette date et atteindre les objectifs de l'Accord de Paris." Organisation des Nations Unis

Dans ce contexte, l'organisation WWF tire une fois de plus la sonnette d'alarme et a publié ce 1er août plusieurs recommandations, adressées à la fois au gouvernement et aux citoyens, pour agir à notre échelle et limiter notre empreinte carbone. Dans un rapport, l'organisation nous conseille d'opter pour un régime alimentaire flexitarien, qui consiste à pratique de façon flexible le végétarisme, soit à réduire autant que possible la consommation de viande, de poisson et la plupart des aliments d'origine animale sans pour autant les exclure totalement. WWF affirme qu'adopter ce type d'alimentation permettrait de réduire "l’empreinte carbone de son alimentation de 38 %". Selon une étude de l'Ifop, 67 % des Français seraient d'ailleurs prêts à réduire leur consommation de protéine animales. Il est également conseillé de consommer des produits de saison issus d'une agriculture biologique et/ou locale.

Pour polluer le moins possible avec ses déplacements, il est conseillé de prendre le vélo ou de marcher autant que possible. Si les distances sont trop élevées ou que le temps ne le permet pas, il est possible de se tourner vers les transports en commun ou encore le covoiturage. Selon une étude de l'Ifop, 82 % des Français seraient prêts à opter  plus régulièrement pour les transports en commun, le vélo ou la marche à pied. Si l'on est obligé de conduire,  penser à réduire sa vitesse d'une dizaine de km/h permet d'émettre moins de CO2. En cas de trajets sur de longues distances, mieux vaut privilégier le train.

Le chauffage et l'eau chaude représentent 75 % de la consommation en énergie des foyers français selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Pour réduire ces chiffres, il existe plusieurs possibilités :

-Eviter de prendre des bains et préférer les douches rapides, ni trop chaudes ni trop froides ;

-Penser à régulièrement dégivrer son réfrigérateur ;

-Enfin, se rappeler d'éteindre les appareils inutilisés plutôt que de les mettre en veille. Une box constamment allumée consomme "autant qu’un lave-linge en une année", selon l'ADEME. 

Le jour du dépassement vous incite-t-il à adopter de nouveaux gestes pour limiter votre empreinte écologique ?

Choix