Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

Interdiction de la corrida : qu’est-ce qui fait débat ?

En France, la corrida est autorisée dans une dizaine de départements du sud.
© Patrick Gantz/Pixabay

Alors qu’une proposition de loi visant à abolir la corrida "sur tout le territoire français" devait être examinée à l’Assemblée nationale, le 24 novembre, le député LFI Aymeric Caron a annoncé qu’il retirait son texte face aux centaines d’amendements déposés. Il a toutefois promis une autre “proposition de loi transpartisane” sur ce sujet qui divise la classe politique. Décryptage. 

Le débat promettait d’être houleux, il n’a finalement pas eu lieu. Jeudi 24 novembre, la proposition de loi visant à interdire la corrida "sur tout le territoire français" a été retirée par le député LFI, Aymeric Caron, du fait de "l’obstruction" parlementaire. Au total, 638 amendements ont été déposés sur ce texte par plusieurs députés du Rassemblement national, des Républicains, de Renaissance et du Modem. 

"Nous ne pourrons pas abolir la corrida en France aujourd’hui mais ce qui vient de se passer n’est pas une fin, ce n’est qu’un début", a lancé Aymeric Caron, promettant une autre "proposition de loi transpartisane" sur le sujet dans les mois à venir. 

Porté par l'ex-journaliste, ce texte vise à modifier le code pénal, qui punit déjà la maltraitance animale, mais dont les sanctions prévues à l’article 521-1 “ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée.” 

En finir avec "les sévices et actes de cruauté" 

En France, la tauromachie est aujourd’hui autorisée dans une dizaine de départements du Sud-Est et du Sud-Ouest. "Dans le Gard, les Pyrénées-Atlantiques ou les Bouches-du-Rhône est donc admis ce qui est considéré comme une barbarie répréhensible dans la Sarthe ou dans les Vosges. Dans les départements dits ‘taurins’, les sévices et actes de cruauté sur les taureaux ne sont pas niés, ils ne sont simplement pas condamnés", relèvent les députés LFI affirmant par ailleurs que la corrida reste avant tout une tradition espagnole. 

"Elle n’est arrivée en France qu’en 1853, pour faire plaisir à Eugénie de Montijo, l’épouse andalouse de Napoléon III. Et elle n’a d’ailleurs bénéficié d’une exception aux peines prévues pour les actes de cruauté qu’en 1951. De plus, cette corrida espagnole ne peut se prévaloir d’appartenir au patrimoine culturel immatériel de la France, ce qu’a confirmé le Conseil d’État en 2016, appuyant la décision de la cour administrative de Paris prise un an plus tôt”, indiquent-ils.    

"Interdire la corrida, c’est interdire une culture"

A gauche, comme à droite, la proposition de la France insoumise ne fait pas l’unanimité. Alors que les anti-corrida dénoncent la maltraitance animale, les pro-corrida défendent le respect des traditions. Dans une tribune publiée le 19 novembre dans le Journal du dimanche, plus de 200 élus, dont l’ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, et le président du groupe LR au Sénat Bruno Retailleau, écrivent : "Interdire la corrida, c’est interdire une culture et humilier une partie de nos concitoyens".  

Ils ajoutent : "Nous croyons au progrès, à la lutte contre le réchauffement climatique, à la défense de la condition animale, et nous y travaillons ; mais cela ne doit pas servir d’alibi pour effacer nos singularités culturelles, nos marqueurs régionaux, effacer la diversité de ce que nous sommes, bafouer le respect d’autrui et la fraternité qui fonde notre République."

Culture à préserver, ou "spectacle barbare" à abolir, le débat sur la corrida divise dans l'arène politique. Qu'en est-il du côté des Français ? Selon un sondage Ifop, réalisé pour le JDD, 74% d'entre eux se disent favorables à la suppression de la corrida. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.