Incendie avril 2023, Cerbère, France.
©RAYMOND ROIG/AFP
Environnement

Incendies : lancement en France de la "météo des forêts"

Après un été 2022 dévastateur, une nouvelle "Météo des forêts" alertant la population sur le risque de départ d'incendies sera diffusée quotidiennement par Météo-France à partir de vendredi, afin de sensibiliser le public et prévenir des départs de feux.

La première carte diffusée jeudi soir en avance par TF1 montre une France toute verte (risque faible), à l'exception de quelques départements en jaune (risque modéré) essentiellement regroupés au sud-ouest de Paris (Eure-et-Loir, Sarthe, Mayenne...). Cette nouvelle carte présente à l'échelle départementale le degré de risque par un code couleur allant du vert au rouge (très élevé) en passant par le jaune et le orange (élevé).

Une première en France

Le lancement de cette nouvelle météo des forêts, prévu au 1er juin, a été décalé d'un jour pour coïncider avec une visite du président Emmanuel Macron auprès de la sécurité civile dans le Gard destinée plus largement à "préparer l'été" avec les acteurs chargés de la lutte contre les incendies. Elle sera publiée tous les jours à 17h pendant la période estivale, au moins jusqu'à fin septembre, et disponible sur le site meteofrance.com et l’application mobile de Météo-France. Elle se fera ainsi aux côtés de la météo des plages ou de la météo marine.

Ce type de carte est déjà présent dans d'autres pays comme le Canada, les Etats-Unis, l'Espagne ou la Grèce.

2022, une année noire

L'Europe a été frappée par des incendies records en 2022. En France, l'été marqué par des méga-feux en Gironde et les 72 000 hectares partis en fumée durant l'année - six fois plus que la moyenne des dernières années - a accéléré la prise de conscience collective des enjeux liés au réchauffement climatique. Selon l'Elysée, cette année au 21 mai, le nombre d'hectares brûlés était déjà de 21 000, contre 15 000 ha en 2022 à la même époque.

"90 % des incendies sont d'origine humaine et plus de la moitié proviennent de gestes bêtes : du mégot, du barbecue, de la meuleuse", rappelait récemment le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu.

Situation de sécheresse

Plus il fait chaud et sec, plus la végétation peut prendre feu, et plus l’incendie peut se propager. Le réchauffement climatique aggrave ces risques. Des températures supérieures à 30 degrés, combinées à un taux d'humidité dans l'air inférieur à 30 % et un vent de plus de 30 km/h, sont souvent citées par les professionnels comme étant les plus susceptibles d'occasionner des départs et des propagations rapides de feux.

La "Météo des forêts" est établie par Météo-France "à partir des observations et prévisions de plusieurs paramètres météorologiques (la température, la pluie, la force du vent, l'humidité de l’air) et de l’état de sécheresse de la végétation".

Avec AFP. 

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #12 : "Ecologie : gagner plus, dépenser moins”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour associer économies avec écologie ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.