Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Environnement

"Il faut réinventer notre manière de voyager"

©Guillaume Cromer

Ne pas prendre l’avion n’est pas synonyme de vacances ratées. Le tourisme durable occupe une place de plus en plus importante chez les voyageurs. Entretien avec Guillaume Cromer, directeur du cabinet de conseil ID-Tourism.   

Réinventer le voyage et partir à deux pas de chez soi, c’est l’objectif du tourisme durable. Guillaume Cromer, directeur du cabinet de conseil ID-Tourism explique que des voyages plus écologiques sont possibles. 

Quel est l’impact du tourisme sur l’environnement ?

D’après nos chiffres les plus récents, le tourisme représente 11% des émissions de gaz à effet de serre en France. De plus, il équivaut à 7% du produit intérieur brut. Il s’agit donc d’un enjeu important.

Est-ce que les acteurs publics ont conscience de ces questions écologiques ? 

Historiquement, il s’agit d’un enjeu économique car la France est le pays qui accueille le plus de touristes internationaux au monde. Jusqu'à présent, il n’y avait pas de réflexion écologique. Les destinations françaises mettent en place de nouvelles initiatives avec de nombreux indicateurs pour changer de regard. Tout cela est très positif. 

Que peuvent faire les acteurs publics pour faire changer les pratiques ?

Les politiques locales doivent s’aligner aux enjeux climatiques et à l'accord de Paris. Une destination peut faire le choix d’accompagner les professionnels de la restauration et de l’hébergement pour les pousser à être plus engagés. 

Est-ce que les choses bougent du côté des consommateurs ?

De plus en plus de consommateurs changent drastiquement leurs habitudes. Environ 15% sont presque militants dans leurs actes de consommation. Par exemple, ils ne prennent plus l’avion car ils ont conscience de leur bilan carbone. Pour d’autres, c’est un peu plus compliqué parce que le voyage fait partie de leur confort de vie. Mais, les gens vont se mettre à faire des efforts comme pour l’alimentation ou l’habillement. 

Qu’est-ce qui pollue le plus dans le monde du tourisme ? 

En France, 77% du bilan carbone du tourisme est lié à la mobilité dont 40% à l’avion. Un vol Paris/New-York représente environ 1,5 tonne d’émission de gaz à effet de serre. Cela pèse très lourd dans le bilan carbone d’une seule personne. Or, d’ici 2050 le bilan individuel ne devra pas dépasser 2 tonnes par an. 

L'hébergement arrive en seconde position des postes les plus polluants car il représente 10% à 15% du bilan carbone. Il y a un travail local à faire afin d’accompagner les hébergeurs dans la rénovation nécessaire et de pousser les restaurateurs à se tourner vers les circuits courts et une alimentation moins carnée.

Vous parlez d’une nouvelle manière de voyager, qu’entendez-vous par là ?

Cela consiste à changer certains de nos réflexes. Nous avons encore l'habitude de nous tourner vers des vols peu coûteux. Mais, il faut réinventer l’imaginaire. Pour des vacances ensoleillées, il n’est pas nécessaire d’aller très loin. Le voyage commence juste à côté de chez soi. Il est possible d’aller dormir dans une chambre d’hôte à 50 km de son domicile. Il s’agit aussi de sortir de sa zone de confort en étant curieux. 

Comment voyager en bas carbone ? Quelles sont les questions à se poser ? 

Il faut se demander ce que l’on recherche à travers un voyage. Est-il possible de le faire avec un bilan carbone plus faible ? L’avion est-il une nécessité ? Est-il possible d’effectuer ce voyage en train ? L’Europe est très variée et regorge de cultures à découvrir. Il faut réinventer notre manière de voyager. Le dépaysement se fait aussi par la rencontre et l’échange. Prendre le temps de découvrir une région avec un guide local doit être valorisé car cela change notre regard sur ce territoire.

Une interview réalisée en partenariat avec France Inter. Écoutez la chronique Social Lab ici.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo. 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.