ID d'ailleurs

Guatemala : la petite ville de San Pedro La Laguna qui a banni le plastique

Les habitant de San Pedro La Laguna utilisent des feuilles de bananiers au marché, plutôt que des sacs en plastique
©Johan Ordonez/AFP

Les habitants de la petite commune de San Pedro La Laguna au Guatemala ont totalement banni le plastique de leur quotidien : un retour aux sources exemplaire, grâce à des techniques ancestrales. 

Les 10 000 habitants de cette petite ville guatémaltèque ont banni toute forme d'emballages plastique de leur quotidien. À San Pedro La Laguna, au sud du pays, ce polluant est interdit depuis 2016. Les citoyens l'ont remplacé par différents types d'éléments biodégradables, inspirés par leurs ancêtres, tels que des paniers tissés, des serviettes en tissu, ou encore, plus original, des feuilles de bananiers, rapporte AJ+

Dans cette petite ville qui borde le lac Atitlán, les habitants ont radicalement modifié leurs comportements. Ces mesures ont permis, d'un côté, de réduire considérablement les déchets dans la région, mais aussi de booster l'économie locale. Le lac, principale source de revenus des pêcheurs, est plus propre et les sacs et serviettes, largement utilisés dans le pays, sont fabriqués localement par des artisans.

Une initiative citoyenne soutenue par les autorités

Les habitants ont même entrepris le nettoyage du lac par leurs propres moyens : chaque année, entre 600 et 700 sacs de déchets seraient récoltés dans les eaux de la ville. Les autorités ont également mis en place à San Pedro La Laguna un système de tri et de recyclage des déchets.