Les vagues de chaleur s'intensifient d'année en année.
©ybernardi/Pixabay
Environnement

Des canicules de plus en plus fréquentes et intenses en Europe

Les vagues de chaleur, qui auraient entraîné à l'été 2022 plus de 60 000 décès selon une étude publiée lundi, se multiplient en Europe, conséquence directe du réchauffement climatique.

Les émissions de gaz à effet de serre accroissent la puissance, la durée et le rythme de répétition des vagues de chaleur, tout particulièrement en Europe, "région du monde qui se réchauffe le plus rapidement", selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Rappel des grandes canicules en Europe au XXIe siècle :

2022 : chaleur précoce et feux de forêt

Une vague de chaleur extrême et précoce s'abat mi-juin sur le sud et le centre de l'Europe. Des pointes de température à 43°C sont enregistrées en France et des records pour un mois de juin battus en Autriche et en Allemagne.

Une nouvelle vague de chaleur frappe l'Europe de l'ouest en juillet, en particulier en Espagne et en France, touchées par des feux de forêts dévastateurs.

Au Royaume-Uni, pour la première fois, le seuil des 40°C est franchi.

L'été 2022 est le plus chaud jamais enregistré en Europe, selon le service européen Copernicus sur le changement climatique.

Eté 2021 : Grèce et Espagne 

De fin juillet à début août 2021, la Grèce traverse une vague de chaleur intense, décrite comme la "pire canicule depuis 1987" par le gouvernement, avec des températures maximales avoisinant les 45°C.

Entre le 11 et le 16 août, l'Espagne connaît aussi des températures dépassant 45°C en Andalousie et Murcie (sud) et allant jusqu'à 47°C.

2019 : températures record

L'été 2019 est marqué par deux vagues de chaleur, fin juin et seconde moitié de juillet.

Un record absolu de chaleur est atteint en France, le 28 juin, à Vérargues (Hérault, sud) avec 46°C.

Les 24 et 25 juillet, Pays-Bas, Belgique, Allemagne et Royaume-Uni atteignent aussi des températures inédites pour l'époque.

2018 : sécheresse intense

La seconde moitié de juillet et le début d'août 2018 sont marqués par de très hautes températures et une sécheresse intense qui met au plus bas le niveau des cours d'eau comme le Danube.

2017 : températures extrêmes

Plusieurs vagues de chaleur touchent l'Europe, de fin juin à la première moitié d'août, particulièrement dans le sud.

L'Espagne enregistre de fortes températures, avec un pic à 46,9°C à Cordoue (sud) le 13 juillet.

2015 : canicule précoce

L'Europe est frappée précocement par une série de canicules, à partir de fin juin. L'Angleterre enregistre un maximum à 36,7°C début juillet.

2007 : Europe centrale et du sud 

Une longue période chaude et sèche s'abat de fin juin à fin juillet sur l'Europe centrale et du sud.

La Hongrie déplore plus de 500 morts, tandis qu'Italie, Macédoine et Serbie sont touchées par de nombreux feux de forêts.

2003 : milliers de morts 

L'Europe de l'Ouest, particulièrement la France, l'Italie, l'Espagne et le Portugal, connaît des températures exceptionnelles dans la première moitié d'août.

Le 1er août 2003, le Portugal enregistre 47,3°C à Amareleja (sud).

Des travaux scientifiques évaluent après coup à 70 000 les décès supplémentaires dans 16 pays européens durant l'été 2003 en raison de la chaleur, France et Italie en tête.

Cet épisode agit comme un électrochoc dans plusieurs pays qui mettent ensuite en place des systèmes d'alerte comme le plan canicule créé en France en 2004.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #12 : "Ecologie : gagner plus, dépenser moins”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour associer économies avec écologie ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.