Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID D'AILLEURS

Danemark : des pales d'éoliennes transformées en garages à vélo

Les pales d'éoliennes restent encore difficiles à recycler.
©Markus Distelrath/Pixabay

Alors que de nombreuses éoliennes arrivent en fin de vie, le Danemark propose de les intégrer à son paysage urbain. Une alternative originale pour des structures dont le recyclage reste encore limité.

Au Danemark, les éoliennes sont réutilisées en…garages à vélo. C’est le projet proposé par Re-Wind Network, entreprise spécialisée dans le recyclage des pales d’éoliennes, qui a installé le premier exemplaire dans le port d’Aalborg en 2020. Cette initiative s’inscrit dans un plan d'architecture plus global initié par le gouvernement danois. L’objectif est d’intégrer d’anciennes éoliennes dans le paysage urbain, et ainsi éviter leur accumulation dans les décharges.

La transformation de ces pales en abris pour vélos est également une preuve de l'importance prise par ce moyen de transport au Danemark : avec plus de 10 000 km de pistes cyclables dans le pays et 700 000 vélos en circulation dans la ville de Copenhague, il représente 20% des déplacements annuels des citoyens.

Avec ce projet, le Danemark anticipe le problème de la durabilité de ses infrastructures. Selon le journal Scientific American, les capacités de production des éoliennes sont estimées à 30 ans. Alors que l'énergie éolienne représente 40% de la production électrique du pays, il devenait nécessaire de trouver des solutions pour les nombreuses pales qui arrivent à expiration.

Un projet pour recycler les matériaux des pales d’éoliennes

Si celles-ci sont devenues une source d’énergie renouvelable importante pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, elles posent des problèmes à cause de leurs matériaux. La plupart sont fabriquées en fibre de verre et de plastique, utiles pour résister aux tempêtes, mais encore difficiles à réutiliser. En revanche, 85% des éléments contenus dans les turbines, comme l’acier ou les composants électroniques peuvent être récupérés. 

Leur recyclage est devenu une priorité pour l’industrie éolienne. Dans une étude publiée en mai 2020, Wind Europe estime que 2,5 millions de tonnes de matériaux composites sont utilisés pour fabriquer des pales d’éoliennes dans le monde. En raison de leur âge, 14 000 pales devraient être mises en retraite d’ici 2023, ce qui représente entre 40 000 et 60 000 tonnes de déchets non-recyclables.

En plus de l'initiative de Re-Wind Network, le Danemark a ainsi apporté un soutien financier au consortium DecomBlades, un regroupement d'entreprises qui vise à proposer des solutions de recyclage durables des pales d’éoliennes d’ici trois ans. Parmi elles, l'entreprise Siemens Gamesa Renewable Energy a déjà annoncé le 7 septembre 2021 avoir fabriqué la première pale d'éolienne en matériaux recyclés, avec pour objectif de commencer à les commercialiser dès 2022, et de proposer des turbines entièrement recyclables d'ici à 2040.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France. 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c'est par ici.

#TousActeurs