Selon l'ADEME, entre 1990 et 2019, les émissions de carbone du transport aérien ont augmenté de 85 %.
©Pexels - Pixabay
Environnement

Comment limiter l'empreinte carbone de son voyage en avion ?

Vous devez voyager en avion et vous vous inquiétez de votre bilan carbone ? ID vous donne quelques astuces pour tenter de réduire l’empreinte de vos voyages.

Voyager en avion est souvent nécessaire pour des raisons professionnelles ou personnelles. Cependant, les vols génèrent une quantité considérable de dioxyde de carbone (CO2) et contribuent de manière significative au réchauffement climatique. D’après un rapport de l’ADEME, 84% du CO2 du secteur aérien est émis lors de la consommation du carburant. Cependant, et lorsqu'on n'a pas le choix, il est bon de savoir comment "compenser" l'empreinte carbone de ces voyages aériens. ID vous propose quelques stratégies.

Calculer l'empreinte carbone de son vol

La première étape avant de prendre l'avion consiste à calculer son empreinte carbone afin de savoir s'il sera le mode de transport le plus judicieux. De nombreux calculateurs en ligne, tels que celui proposé par l'organisation MyClimate permettent d'estimer les émissions de CO2 de votre vol en fonction de la distance parcourue, et du type d'avion. Celui de l’ADEME permet quant à lui de comparer les différents modes de transport, afin de choisir celui qui pollue le moins.

Acheter des Crédits Carbone

Une fois l’empreinte carbone de votre vol calculée, vous pouvez éventuellement acheter des crédits carbone pour compenser ces émissions. Les crédits carbone ont pour objectif de financer des projets qui réduisent ou éliminent les émissions de gaz à effet de serre. Parmi les projets courants, on trouve :

  • Reboisement et afforestation : l'intérêt est de planter des arbres pour absorber le CO2 de l’atmosphère. Malgré cela, une étude indique que les crédits carbone certifiés par l'ONU n'empêchent pas la déforestation.
  • Énergies renouvelables : le but est de financer des installations d’énergie solaire, éolienne ou hydroélectrique pour "remplacer" les sources d’énergie fossile.
  • Efficacité énergétique : afin d'améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, des appareils et des industries.

Problème, les crédits carbone font débat, puisque compenser ne permet par définition pas de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Rappelons que le secteur aérien représenterait au moins 7,3% de l’empreinte carbone de la France selon un rapport de B&L évolutions.

Participer à des projets locaux 

Outre l’achat de crédits carbone qui est controversé, vous pouvez participer à des projets locaux pour compenser vos émissions. Cela peut inclure :

  • Jardinage communautaire et plantation d’arbres : Il s'agit ici de participer à des initiatives locales de reforestation ou de verdissement urbain.
  • Programmes de compostage et de recyclage : Le but est de réduire les déchets envoyés à la décharge, ce qui diminue les émissions de méthane.
  • Promotion des transports durables : L'intérêt étant de soutenir ou d'utiliser des moyens de transport moins polluants comme le vélo, la marche, ou les transports en commun.

Réduire et Optimiser Ses Voyages

La meilleure manière de compenser son empreinte carbone reste d'opter pour d'autres alternatives que l'avion. Si le voyage est professionnel, vous pouvez privilégier les réunions virtuelles ou en visioconférence. Si le voyage est indispensable, pensez au train ! Pour les distances courtes à moyenne, ce mode de transport pollue beaucoup moins que l'avion. Mais si vous devez absolument prendre l'aéronef, évitez les vols avec escales : ce sont les phases de décollage et d'atterrissage qui consomment le plus de carburant.

Pour aller plus loin : "Vacances écolo, mode d'emploi

En bref, compenser son voyage en avion est une démarche responsable qui contribue à la lutte contre le changement climatique. Toutefois, ce mode de transport  reste incompatible avec un mode de vie "bas carbone" et la meilleure solution reste de ne pas le prendre. En attendant, vous pouvez calculer votre empreinte carbone avec l'outil de l'ADEME"Nos Gestes Climat".

Sondage

Pensez-vous que la compensation carbone est une solution efficace pour réduire l'impact environnemental des vols en avion ?

Choix