ID d'ailleurs

Burkina Faso : des lampes solaires et de l'emploi local

La construction des lampes solaires par les employés de l'atelier Lagazel, au Burkina Faso
©Lagazel

L'entreprise française Lagazel fabrique localement des lampes solaires pour répondre aux besoins en électricité du continent africain, tout en créant de l'emploi. 

Quand certaines entreprises délocalisent en partie leur activité, Lagazel prône l'ultra-local. Cette startup de fabrication de lampes solaires emploie déjà une vingtaine d'ouvriers dans son atelier au Burkina Faso. En 2015, les deux frères français Arnaud et Maxence Chabanne créent cette entreprise pour répondre aux besoins en électricité sur le continent africain, tout en créant de l'emploi localement

En Afrique, 650 millions de personnes n'ont pas accès à l'électricité

À l'heure où 650 millions de personnes vivent sans électricité sur le continent Africain, la solution de cette startup est l'énergie solaire, ressource inépuisable. Recharger ces lampes, une journée, sous le soleil brûlant permet d'éclairer une pièce toute la nuit sans vaciller. Cette solution écologique et entièrement autonome est déjà vendue dans plusieurs pays du continent comme le Mali, le Sénégal ou encore le Togo.

Si le seul atelier de fabrication se trouve pour l'instant au Burkina Faso, les deux frères entendent développer leur success story. D'ici 2020, l'objectif est d'employer 150 personnes, créer 10 ateliers de fabrication dans différents pays, et faire bénéficier 6 millions d'habitants de leurs lampes solaires

La startup Lagazel sera exposante à l’occasion du salon Produrable les 4 et 5 avril prochains.