Entreprises

Patagonia, l'entreprise engagée du moment

©Roman Tiraspolsky/Shutterstock

Cela fait plusieurs mois que la marque de vêtements de sport et de plein air Patagonia, créée en 1970, s'engage ouvertement contre le gouvernement Trump. Une façon d'asseoir les valeurs qu'elle porte depuis toujours. Et pas à moitié !

"Fabriquer les meilleurs produits en causant le moindre impact environnemental, utiliser le monde des affaires pour inspirer et mettre en place des solutions à la crise environnementale". Telle est la "devise" que l'entreprise Patagonia met en exergue sur son site pour se définir. Minimalisme, simplicité, fonctionnalité, cohérence, solidarité font partie des termes clefs qui incarnent leur raison d'être. Rien que l'histoire de la firme donne un bon aperçu des racines de la boîte et de ce qui définit profondément son ADN : on est loin ici d'une simple politique de responsabilité sociale et environnementale, c'est tout un état d'esprit qui anime la marque.

Un engagement hors pair

Récemment, l'activisme environnemental de Patagonia est monté d'un cran, au point de faire l'objet cette semaine d'un long portrait dans le New York Times. Pour cause : une campagne de mobilisation lancée fin 2017 contre l'administration Trump au sujet du parc national de Bears Ears : l'entreprise s'y engage depuis 2013 en soutenant la vision historique de la coalition inter-tribale de Bears Ears et ses alliés de terrain chez Friends of Cedar Mesa et Utah Diné Bikéyah.

En 2015, la société a même sorti Defined by the Line, un film sur l'alpiniste et militant écologiste Josh Ewing (ci-dessous) qui a fait de sa passion pour l'alpinisme une passion pour la protection de Bears Ears.

Quand le fondateur de Patagonia, Yvon Chouinard, a rédigé une lettre ouverte au Gouverneur de l'Utah Gary Herbert en exigeant qu'il se batte pour les terres publiques ("Public Lands"), le Gouverneur a fait exactement le contraire en signant une résolution demandant au Président Trump d'annuler la classification comme "National Monument" de Bears Ears... Une décision validée par le président Américain en décembre dernier, ce qui a motivé l'entreprise à le poursuivre en justice... une action encore inédite aux Etats-Unis, ainsi que le rappelle Le Times (en anglais) :

A noter : en 45 ans d’existence, Patagonia n’avait jamais réalisé de publicité télévisée. Face à la menace sans précédent qui pèse sur les étendues de terres communes au peuple américain (appelées "public lands"), la marque californienne a dépensé l'été dernier 700 000 $ d’achats média dans le Montana, l’état du secrétaire de l’Intérieur des États-Unis Ryan Zinke, pour lui rappeler ses paroles : "notre plus grand trésor sont les public lands"...

En Europe aussi

Récemment, c'est aussi sur un front Européen que Patagonia s'est illustrée. Yvon Chouinard a notamment signé une tribune dans Le Monde le 12 avril dernier pour réclamer l'arrêt de la construction de barrages qui abîment nos rivières, notamment aux Balkans.

Sur son site web, là encore, l'entreprise met en avant la campagne Save The Blue Heart et présente un nouveau film (réalisé par Britton Caillouette sur une musique d'Andrew Bird) afin de "sauver les dernières rivières sauvages d'Europe" :

Dans le film et pendant toute la campagne, Patagonia demande à chacun d'agir sans plus attendre en signant la pétition pour mettre la pression sur les banques et les promoteurs étrangers, qui financent les projets de construction de barrages menaçant des milliers de kilomètres de rivières, des millions de personnes et des centaines d'espèces.

Rappelons aussi que Patagonia est aussi à l'origine de campagnes publicitaires incitant "à ne pas acheter cette veste" (en 2012) ou des événements Worn Wear, qui incitent les clients à acheter les vêtements d'occasion réparés par la marque...

Bref, un engagement, une vision, et un activisme à suivre de près !