Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

"Mon Vin Français" : une plateforme pour acheter du vin français en circuit court

©Mon Vin Français

Du vin livré chez soi directement depuis le vigneron sans intermédiaire, sans plateforme de stockage et ainsi sans transport inutile : voici le service que propose aux consommateurs la jeune plateforme de vente en ligne spécialisée "Mon Vin Français".

Quand on est vigneron français, vendre sa production en ligne sur des plateformes qui proposent aussi bien du vin que des chaussures n'est pas toujours la solution la plus valorisante. Se tourner vers des plateformes spécialisées dans le vin est une meilleure alternative pour mettre ses produits en avant, mais bien souvent, celles-ci impliquent de nombreux intermédiaires. "Nous proposons une solution qui permet au vigneron de conserver ses stocks et d’en disposer comme il le souhaite : pas de stockage intermédiaire dans des plateformes logistiques, et pas de frais engagés, contrairement à ce que proposent d'autres sites spécialisés", explique Matthieu Carrara, fondateur de "Mon Vin Français". "Le stockage dans ces plateformes est généralement refacturé au vigneron, mais il impose également un premier transport vers ces entrepôts avec toutes les contraintes logistiques afférentes et donc un impact sur l’environnement très important", précise-t-il.

Le schéma est simple, et plus il est simple, moins il est coûteux et impactant sur l’environnement. À nous de développer les outils qui permettent de gérer et d’organiser ce mode de fonctionnement !"

Sur son site spécialisé de vente en ligne de vin français lancé en janvier 2018, Matthieu Carrara propose ainsi  de mettre en avant "toute la richesse des terroirs et des vins français, de la plus petite appellation à la plus grande". Sans intermédiaire. Ce modèle économique est rendu possible grâce au développement d’un outil digital performant qui gère à la place du vigneron l’expédition des commandes directement depuis la propriété. "La création de notre plateforme web e-BOISSONS a été le point de départ de l’aventure en 2017, en proposant des services aux vignerons en termes de logistique et de e-commerce, rapporte l’œnologue, dont l'entreprise est basée à Beaune, en Bourgogne. Avec cet outil performant développé par notre équipe technique, les vignerons peuvent expédier leurs bouteilles en toute simplicité et vendre leurs vins sur notre site ‘Mon Vin Français’."

Une expédition en direct du chai

©Mon Vin Français

Sur "Mon Vin Français", le vigneron pilote donc la vente de ses bouteilles à sa guise. "Le e-commerce fait peur en général aux petits vignerons, remarque Matthieu Carrara. Ils ont besoin d’être rassurés, accompagnés. Ils veulent également garder la main, maîtriser leur distribution : c’est pourquoi en travaillant avec e-BOISSONS, ils choisissent leur positionnement tarifaire, et conservent la gestion de leurs stocks." L’expédition et l’enlèvement des colis est organisée par e-BOISSONS : le vigneron n’a qu’à préparer ses colis et coller les étiquettes liées au transport.

Une solution durable pour les amateurs de vin

ID : Quel est l'intérêt pour les clients de passer commande sur votre site spécialisé en vin plutôt qu'un autre ?

Matthieu Carrara : L'intérêt pour eux, c'est de valoriser les circuits courts tout en ayant, grâce au peu d'intermédiaires, des tarifs qui restent raisonnables, inférieurs ou égaux au prix de départ. Et puis enfin, des délais courts, puisque les commandes sont livrées entre 48 h et 72 h en France. 

ID : Existe-t-il aujourd'hui beaucoup de solutions pour acheter du vin en circuit court en France ?

M.C : À ma connaissance, il y a peu de solutions pour acheter du vin en circuit court, à moins de contacter directement les vignerons. Acheter du vin en circuit court en France est compliqué, car la logistique qui est liée à ce modèle est lourde. Certains vignerons ont leur propre site de vente, mais l’offre pour le client final est donc limitée à ce vigneron. De plus, cela demande un fort investissement pour le vigneron : préparer la commande, générer l’expédition, programmer l’enlèvement, gérer la facturation… Pour souvent uniquement six ou 12 bouteilles !

ID : Avec quels domaines et quelles appellations travaillez-vous ?

M.C : La plateforme met notamment en avant les domaines suivants : Fabien Trosset, Domaine Ravier, Domaine Archambaud, Domaine Bobinet, Domaine de Briante, Domaine Clémencet, Domaine Poitout, Domaine Montchovet, Bruno Andreu, Château Gauthier, Domaine Cauvard, Domaine des Grandes Vignes, Maison Baisinbert, Maison Cordonnier… Nous travaillons en fait avec tous les domaines qui vendent des bouteilles issues de toutes les appellations françaises ! Certaines appellations et certains domaines sont plus connus et donc plus faciles à vendre, mais "Mon Vin Français" met autant en avant les petites appellations méconnues et les petits domaines qui débutent que les plus grandes maisons de vin et les appellations prestigieuses.

En partenariat avec Mon Vin Français.