Le chiffre

La finance utile, encore mal connue des Français

Pour la majorité des Français, l'épargne sert principalement à parer aux imprévus.
©eamesBot/Shutterstock

Selon les résultats d'une étude Patrimonia en partenariat avec Sycomore AM, si les Français sont une majorité à épargner, ils sont toutefois encore peu nombreux à connaitre la finance utile.

Quelles sont les principales motivations qui poussent les Français à épargner ? Faire des économies en cas de coup dur (pour 63 % d'entre eux), préparer leur retraite (27 %) ou encore créer un patrimoine ou mettre leurs proches à l'abri (21 %), répond une enquête réalisée par l'institut Infopro Digital Etudes pour Patrimonia et Sycomore Asset Management. Selon l'étude, menée sur un échantillon représentatif de 1000 personnes, les épargnants privilégient des produits peu risqués, au premier rang desquels les livrets (A, jeune, LDD...), les contrats d'assurance-vie ou les comptes/plan d'épargne logement. Les investissements sur des produits financiers sont quant à eux principalement motivés par l'idée de diversifier les placements ou de gagner plus d'argent.

Peu d'entre eux en revanche sont familiers avec le concept de finance utile, révèle l'enquête, défini par Sycomore AM comme "des investissements qui concilient performance financière et impacts positifs sur la société et/ou l'environnement". Ainsi, 22 % déclarent que le terme ne leur évoque "rien", tandis que 13 % l'associent à une action d'utilité publique.

Pourtant, 4 Français sur 5 s'intéressent ou pourraient s'intéresser à des "produits d'épargne utile", bénéficiant à l'environnement, au développement de l'entreprise ou encore à la société française et 1 sur 2 déclare que ses choix de placements pourraient être influencés "pour être en cohérence avec les valeurs de la finance utile". Parmi les produits d'épargne utile jugés les plus attractifs, le livret de développement durable, l'assurance vie verte et le plan d'épargne en actions "responsables" arrivent en tête.