Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Tribune

Entreprises, accélérons dès maintenant la course commune vers la neutralité carbone mondiale!

©vladimir salman/Shutterstock

[TRIBUNE] Alors que la COP26 se clôture sur des engagements largement insuffisants au regard des enjeux, une enquête du Washington Post a révélé qu’entre 8,5 et 13,3 milliards de tonnes d’émissions seraient non déclarées par les États, en raison notamment de données erronées sur l’absorption de carbone. Comment mener des politiques efficaces sans données climatiques fiables ? Comment l’économie peut-elle se mettre au service d’une action mesurée et ambitieuse en termes de réduction et de contribution à la neutralité carbone mondiale ? En France et partout dans le monde, la communauté B Corp se mobilise pour montrer la voie.

2,7°C contre 1,5°C. Avec les contributions actuelles des pays suite aux accords de Paris, nous nous orientons vers 2,7°C de réchauffement global par rapport aux niveaux préindustriels. La COP26 a été marquée par des engagements de groupes d’États sur des objectifs ciblés de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Des objectifs malheureusement très insuffisants, sans contrainte juridique et sans méthodologie commune de mesure... La marche semble haute : alors que faire ? On critique les dirigeants de ce monde et on baisse les bras ? Le mouvement B Corp croit en une mobilisation collective à tous les niveaux, avec les entreprises comme chefs de file.

UN HORIZON COMMUN : LA NEUTRALITÉ CARBONE À L’ÉCHELLE PLANÉTAIRE

1673 : c’est le nombre d’entreprises engagées pour NetZero2030 dans le monde ; 1012 d’entre elles sont des entreprises certifiées B Corp. C’est là que nous pouvons agir. Soyons plus nombreux à nous engager ! Concrètement, que veut dire contribuer à la neutralité carbone mondiale pour une entreprise ? Comment être crédible et réellement efficace en matière de réduction de ses émissions et de contribution à la création de puits de carbone ?

REDUCTION ET CONTRIBUTION, PLUTÔT QUE COMPENSATION

Comme le rappelait l’ADEME cet été, et bon nombre de scientifiques, la neutralité carbone individuelle d’une entreprise ou d’un produit n’a pas de sens. En revanche, l’entreprise joue un rôle clef dans la course vers la neutralité carbone à l’échelle planétaire, en diminuant ses émissions de GES (émissions induites), en proposant des services ou produits bas carbone (émissions évitées) et dans un troisième temps en contribuant à développer des puits de carbone. Sur ce troisième volet essentiel de la contribution, le système compensatoire actuel est loin de remplir ses objectifs. Selon une étude de Planète Urgence datant de l’été 2021, 72% des ONG et fondations considèrent que les financements de projets climat ne sont pas adaptés et 67% souhaitent trouver des alternatives à la finance carbone actuelle, telles que le mécénat climatique labellisé ou le crédit carbone certifié offrant d’autres bénéfices que le seul climat. Cela impliquera notamment une transparence totale des méthodologies de mesure et des données qui en découlent.

UNE DÉMARCHE EN 4 ÉTAPES CONCRÈTES POUR LES ENTREPRISES

0 – S’engager dans une démarche collective pour se motiver et s’entraider : le B Corp Climate Collective accueille toutes les entreprises, certifiées et non certifiées, qui souhaitent avancer vers une économie bas carbone.

1 – Mesurer son Bilan Carbone® : une étape fondamentale et parfois complexe, ne pas hésiter à se faire accompagner !

2 – Se fixer 2 niveaux d’objectifs : un objectif global de réduction et des objectifs intermédiaires plus précis déclinés de manière opérationnelle dans ses différents métiers ou entités. Comme le rappellent les Nations Unies ou encore le nouveau standard sur la neutralité carbone des Science- based targets (SBT), cette action de réduction est primordiale et nécessaire pour aller plus loin. Le nouveau standard de SBTi requiert de « réduire de moitié les émissions de l’entreprise, sur l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement, d’ici 2030 et de 90 à 95 % avant 2050. Les 5 à 10 % restants pourront alors être « neutralisés ». Or aujourd'hui, la compensation passe souvent avant la réduction. Chaque tonne de CO2 reste dans l'atmosphère 100 ans, la priorité absolue est à la réduction avant tout !

3 – Agir, planifier à court, moyen et long terme. « Y’a plus qu’à, comme on dit ». Proceed and Publish, soyons transparents et avançons pas à pas. Intégrer dans sa comptabilité, dans son quotidien et dans sa stratégie une démarche carbone n’est pas si simple. D'où l’importance de s’inscrire dans le collectif : le collectif de l’entreprise d’abord, en embarquant ses équipes et l’ensemble de ses parties prenantes, au jour le jour, sur la base d’une vision de réduction claire et partagée. Le collectif des entreprises autour de soi ensuite, pour s’inspirer des autres, partager les bonnes pratiques et développer des standards communs.

Enfin, un élément essentiel pour progresser : gardons espoir ! Pour lutter contre le cynisme, l’immobilisme, l’inaction. Transformons cette énergie pour bâtir des solutions systémiques, ensemble. 

Tribune réalisée par le Groupe de Travail Climat du mouvement B Corp avec notamment la contribution de Marie Gaborit et Nicolas Desmoitier de l’entreprise Toovalu.

POUR ALLER PLUS LOIN

https://www.bcorpclimatecollective.org/

https://sciencebasedtargets.org/net-zero/

https://netzeroclimate.org/what-is-net-zero/ https://www.carbone4.com/sbti-standard-net-zerodecryptage

https://unfccc.int/fr/news/les-engagements-en-faveur-du-net-zero-doublent-en-moinsd-un-an

La liste des entreprises engagées pour NetZero2030

https://airtable.com/shry2MiYSWGcDmMHn/tblRkevbm6ahEasKd/viw0nV0UB9pPQzE46

Enfin, pour mieux lutter contre les discours retardant l'action climatique !

https://www.leolinne.com/?portfolio=discourses-of-climate-delay