Sondage

Carrefour met la blockchain au service de la sécurité alimentaire

Carrefour lance la première "blockchain alimentaire" en Europe.
©defotoberg/Shutterstock

Le Groupe Carrefour lance la première blockchain alimentaire, applicable pour le moment à ses poulets d’Auvergne « Filière Qualité Carrefour ». Ce système de traçabilité devrait être étendu à huit autres de ses produits d’ici fin 2018.

Le groupe Carrefour a annoncé, mardi 6 mars, le lancement d’une technologie blockchain applicable à certains de ses produits alimentaires. Elle ne concerne pour le moment que les poulets d’Auvergne "filière Qualité Carrefour", mais devrait être étendue à huit autres produits alimentaires d’ici fin 2018, dont les œufs, le fromage, le lait, les oranges, les tomates, le saumon et le steak haché.

La blockchain, rappelle le groupe, est une "base de données numérique sécurisée et infalsifiable sur laquelle sont stockées toutes les informations transmises par ses utilisateurs."

Plus d’informations sur les produits

"C’est une première européenne qui garantit aux consommateurs une transparence totale sur la traçabilité de nos produits", explique Laurent Vallée, Secrétaire Général et responsable de la qualité et de la sécurité alimentaire pour le Groupe Carrefour.

Comment fonctionne ce système ? Le consommateur devra, avec son Smartphone, scanner un code (le QR code) placé sur le produit afin d’avoir accès à une fiche d’informations, concernant l'ensemble de la filière de production. S’agissant du poulet, il sera possible de connaître, entre autres, sa date de naissance, le nom de son couvoir, les conditions d’élevage (nourri sans OGM <0,9 %, élevé en plein air, date de départ à l’abattoir…), puis des informations sur le lieu d’abattage, d’emballage, sur l'étiquetage et sur le transport vers le lieu de livraison.

A noter que selon la règlementation applicable, pour la plupart des viandes préemballées, les lieux d’élevage et d’abattage doivent obligatoirement être portés à la connaissance du consommateur, tandis que la mention du lieu de naissance n’est que facultative (sauf pour la viande bovine qui, préemballée ou non, doit mentionner le lieu de naissance).

La transition alimentaire comme objectif

Cette nouvelle action s’inscrit dans le cadre de l’annonce du groupe Carrefour le 23 janvier de son plan de transformation "Carrefour 2022". Outre sa réorganisation, qui implique notamment un plan de départ volontaire pour 2 400 personnes, le groupe a annoncé son objectif de "devenir le leader mondial de la transition alimentaire pour tous", en proposant plus de produits bio et en renforçant la lutte contre le gaspillage alimentaire, entre autres mesures.

Envisageriez-vous de scanner tous vos aliments pour plus de traçabilité ?

Choix