Question du jour

Un "manifeste étudiant pour un réveil écologique" lancé par les élèves de plusieurs grandes écoles

©Serge Attal/Only France

Les étudiants de plusieurs grandes écoles ont rédigé mi-septembre le "manifeste étudiant pour un réveil écologique", ouvert aux signatures de tous les étudiants français.

"Nous, étudiants en 2018, faisons le constat suivant : malgré les multiples appels de la communauté scientifique, malgré les changements irréversibles d’ores-et-déjà observés à travers le monde, nos sociétés continuent leur trajectoire vers une catastrophe environnementale et humaine." Ainsi commence le "manifeste étudiant pour un réveil écologique" lancé par des élèves de plusieurs grandes écoles : HEC Paris, AgroParisTech, Centrale Supélec, l’Ecole Polytechnique et l’ENS Ulm. Le manifeste ouvert aux signatures de tous les étudiants – et pas seulement ceux de ces six établissements – a déjà recueilli près de 8000 signatures (à la date de rédaction de cet article). L’objectif des initiateurs du document : créer un élan collectif afin que chacun prenne en compte les enjeux sociaux et environnementaux dans sa vie professionnelle et personnelle, et montrer que les étudiants participent à la mobilisation actuelle autour du climat.

Un système économique à repenser

Ils y font le constat que leurs perspectives d’avenir professionnel ne semblent pas coller à ces enjeux et regrettent que le monde économique actuel "n’intègre pas la finitude de la planète". Derrière cela, le sentiment de se trouver face à une contradiction : "À quoi cela rime-t-il de se déplacer à vélo, quand on travaille par ailleurs pour une entreprise dont l’activité contribue à l’accélération du changement climatique ou de l’épuisement des ressources ? Au fur et à mesure que nous nous approchons de notre premier emploi, nous nous apercevons que le système dont nous faisons partie nous oriente vers des postes souvent incompatibles avec le fruit de nos réflexions et nous enferme dans des contradictions quotidiennes", se désolent les rédacteurs du texte. La réponse à cela : l’implication, aux côtés des citoyens, des décideurs économiques et politiques. "Nous souhaitons, par notre mobilisation, inciter tous les acteurs de la société – les pouvoirs publics, les entreprises, les particuliers et les associations – à jouer leur rôle dans cette grande transformation et à mener les changements nécessaires vers une société enfin soutenable", concluent-ils.

L'éthique d'une entreprise est-elle un critère de choix pour candidater ?

Choix