Education/Citoyenneté

Tour Alternatiba des initiatives pour le climat : 15 000 personnes à l’arrivée

15 000 personnes étaient présentes à l'arrivée du Tour Alternatiba.
©Rémi Rivière

Le tour de France des initiatives pour le climat Alternatiba faisait sa dernière escale à Bayonne les 6 et 7 octobre 2018. À cette occasion, plus de 15 000 personnes se sont réunies afin notamment de découvrir les conclusions du rapport du GIEC sur le climat à la veille de sa sortie officielle.

Après avoir sillonné la France pendant quatre mois à la recherche d’initiatives pour le climat, les vélos, tandems, triplettes et la quadruplette de l’édition 2018 du Tour Alternatiba ont passé la ligne d’arrivée à Bayonne ce week-end. Plus de 15 000 personnes étaient présentes, rapporte l’association. À cette occasion, des conférences, animations ou présentations de solutions pour contrer le réchauffement climatique étaient organisés. Le tout autour d’un temps fort en particulier : la présentation - par vidéo - du rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat) qui préconise de limiter le réchauffement climatique à 1,5° C par l’une des membres du comité scientifique, Valérie Masson-Delmotte. Selon le rapport, il faudra un sursaut international pour qu'un tel objectif ne soit pas dépassé. Les militants du Tour gardent espoir. "1,5 °C, il est encore temps. Changeons le système, pas le climat", pouvait-on lire sur les banderoles.

"Il est encore temps"

Dans cette optique, le week-end a été clôturé par un appel à actions signé par plusieurs associations, dont Attac, 350.org, Notre Affaire à tous, les Amis de la Terre ou la Ligue des droits de l’homme. L’objectif : demander aux pouvoirs publics et aux entreprises d’agir pour limiter le réchauffement climatique tout en continuant à agir à l’échelle locale et individuelle. "Nous ne nous arrêterons plus, nous n’attendrons plus : nous agirons à tous les niveaux - personnel, local, national comme international – pour construire le monde dans lequel nous voulons vivre et inventer les emplois de demain. Un monde dont le réchauffement ne dépasse pas les 1,5 °C, dont la biodiversité sera préservée et dont l’ensemble des droits humains seront respectés. Il est encore temps. Ensemble, reprenons notre avenir en main", conclut l’appel.