Sondage

Réforme du lycée et du baccalauréat : la transition énergétique au programme

©Nestor Rizhniak/Shutterstock

Le projet de réforme du lycée et du baccalauréat a été présenté hier au Conseil des ministres.

Le Ministre de l’éducation a présenté en Conseil des ministres, mercredi 14 février, le projet de réforme du lycée et du baccalauréat. Son application étant prévue pour 2021, elle concernera les élèves qui entrent en classe de seconde en septembre 2018. Plus que quatre épreuves écrites -dont le français- et 1 épreuve orale sous forme de grand oral devraient être présentées par les futurs bacheliers. Ces épreuves compteraient pour 60 % de la note finale. Les 40 % restants devraient provenir d’examens partiels, organisés en cours d’année, et du contrôle continu. Autre changement important : la suppression des filières générales S, L et ES. Elles feront place à un système composé d’un tronc commun, puis de spécialités. Trois en classe de première, deux en terminale.

L’introduction d’une nouvelle matière dans le tronc commun, « humanités numériques et scientifiques », même si ses contours restent flous, devrait permettre aux élèves d’étudier de plus près les questions de bioéthique et de transition énergétique. Et pour aller plus loin, entre mathématiques, langues étrangères ou physique-chimie, ils pourront choisir de s’attarder un peu plus sur l’écologie, en choisissant d’en faire l’une de leurs matières optionnelles.

Les enjeux du développement durable sont-ils suffisamment présents dans les programmes scolaires ?

Choix