Education/Citoyenneté

Marches pour le climat: les organisateurs appellent à venir et rassurent sur la sécurité

Marche pour le climat à Paris, le 13 octobre 2018.
©Karine Pierre/Hans Lucas

"On a peur du réchauffement, pas de manifester." Collectifs et associations à l'initiative des marches pour le climat prévues samedi dans quelque 120 villes de France ont appelé mercredi les citoyens à venir nombreux, se voulant rassurants sur la sécurité malgré les tensions liées aux manifestations des "gilets jaunes".

Pour la marche parisienne, les organisateurs ont rendez-vous avec la préfecture jeudi. Ils se disent prêts à étudier certains changements, comme éventuellement passer d'un défilé du Trocadéro au Champ de Mars à un simple rassemblement au Champ de Mars, mais veulent conserver la Tour Eiffel en décor dans le cadre de cette opération internationale, dit Yacine Ait Kaci, du Collectif citoyen pour le climat.

Ils ont aussi doublé, à 200, le nombre de bénévoles formés pour encadrer le cortège.

Mais pas question d'annuler, comme l'a souhaité le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner après le week-end de heurts générés par le mouvement des "gilets jaunes": "On prend plus de risques à ne pas manifester", selon Pauline Boyer, du mouvement Alternatiba, lors d'une conférence de presse : "on ne peut pas renoncer à une mobilisation climat au milieu de négociations internationales qui n'avancent pas ! Et on appelle les gens à venir en masse."

Marches mondiales

Plus de 120 marches sont annoncées en France et plusieurs dizaines d'autres dans 17 pays, à l'appel d'une soixantaine d'organisations, "pour porter un message d'alerte" en pleine conférence de l'ONU sur le climat (COP24) en Pologne.

Nicolas Hulot, dont la démission du ministère de l'Ecologie avait contribué au succès d'une précédente marche pour le climat en septembre, a toutefois estimé mardi que ce n'était "pas le moment" pour une nouvelle manifestation parisienne.

Pour M. Ait Kaci, "il a peur aussi pour nous". "Alors on lui dit 'n'aie pas peur pour nous'. Nous, ce qui nous fait peur c'est le changement climatique. Donc il n'y a pas de report prévu (de la marche), comme il n'y a pas de report du changement climatique !"

Un concert est prévu sur le Champ de Mars, avec notamment Abd al Malik, Emily Loizeau, Jeanne Cherhal, Lambert Wilson, Lou Doillon.

"On veut proposer un moment festif dans une période anxiogène", a souligné le réalisateur Cyril Dion, qui a aussi appelé les "gilets jaunes" à rejoindre la marche, estimant que justice sociale et lutte contre le réchauffement vont de pair.

Avec AFP.