Sondage

La lutte contre le gaspillage alimentaire au centre d'un nouveau projet de loi

©GOLFX/Shutterstock

Le ministère de l'Agriculture a présenté, ce jour, un texte de loi au Conseil des Ministres pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

À la suite des Etats Généraux de l’Alimentation, le ministère de l’Agriculture a dévoilé ce mercredi au Conseil des Ministres, un nouveau projet de loi. Il prévoit des mesures qui devraient être examinées en mars, pour une adoption avant l’été, autour de plusieurs axes :

  • l’apaisement des relations entre acteurs agricoles et industriels
  • la réduction des ventes de pesticides
  • l’amélioration de la qualité dans la restauration collective
  • la baisse du gaspillage alimentaire

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Travert, propose notamment dans ce projet de loi de favoriser le don alimentaire.

Selon les chiffres de l'Ademe, en France, la restauration collective serait à l'origine de 15 à 20 tonnes de produits gaspillés chaque année (pour un restaurant moyennant 500 couverts, 200 jours par an). Le texte entend obliger les restaurants collectifs et industries agroalimentaires à donner leur excédents de nourriture à des associations à compter d'un certain seuil.

Le gaspillage alimentaire coûte 160 euros par personne et par an pour 50 kg de nourriture jetée, alors qu'en France, 6 millions de personnes sont en situation de précarité alimentaire.

Ces mesures, si elles sont adoptées, viendraient ainsi s’ajouter au Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Des portions adaptées à la faim devraient-elles être proposées dans les restaurants ?

Choix