Education/Citoyenneté

ID a discuté avec Kevin Plessis, l’aventurier zéro déchet

©Kevin Plessis - aventurier/Facebook

Le 5 avril prochain, Kevin Plessis débutera une longue marche à pied de six mois dans le cadre de son projet “Euro Zéro”. Le but de l’opération ? Une randonnée géante à travers toute l’Europe au cours de laquelle il ramassera les déchets.  

Le grand départ approche. Le 5 avril, Kevin Plessis embarquera à bord d’un avion qui l’emmènera au Cap Nord en Norvège. Ce sera le dernier transport qu’il utilisera avant un long moment.  

Une fois qu’il aura posé pied à terre, Kevin marchera six mois durant. De la Norvège à l’Espagne, il traversera dix pays et parcourra plus de 6100 kilomètres. Pour cet aventurier, au-delà du défi personnel qu’il s’est lancé, l’objectif est aussi de nettoyer l’Europe. Quotidiennement, il ramassera tous les déchets qu’il croisera sur sa route. 

"Je vais marcher environ 40 kilomètres par jour et transporter 40 kilos de matériel personnel en plus des déchets ramassés au jour le jour", détaille Kevin, impatient de commencer son périple. "Je suis prêt depuis le 15 mars. Avant de partir, je profite de ma famille, mais ma tête est un peu déjà là-bas !". Au fil de l’eau, le jeune homme partagera son quotidien sur sa page Facebook, dédiée à ses expéditions : le nombre de kilomètres parcourus, le nombre de jours, mais aussi le nombre de déchets ramassés, leurs poids, leurs aspects, le tout avec photos à l’appui. "A priori je devrais pouvoir stocker pas mal de déchets, mais si je tombe sur un canapé, par exemple, je pense que je le géolocaliserai et j’enverrai les informations à des associations locales pour qu’elles s’en chargent". 

Explorateur avant tout, les conditions de vie du jeune homme seront drastiques : "Je pars en totale autonomie. J’ai une tente avec moi pour bivouaquer tous les soirs et en termes de nourriture, je pars avec 45 jours de repas lyophilisés. Ensuite, il faudra que je me débrouille tout seul, avec la chasse, la pêche, la cueillette..."

Écologiste novice, mais aventurier exercé

Pour cette expédition à travers l’Europe, à 27 ans, ce jeune Nantais n’en est pas à son coup d’essai. "Je me considère comme un aventurier avant tout. Je ne suis pas un écolo activiste chevronné, même si j’essaye de faire des efforts dans mon quotidien. Mon projet était de traverser l’Europe avant tout, puis je me suis dit que je pourrais ajouter une cause à tout cela". C'est le deuxième voyage de ce type qu'il entreprend. En 2017, Kevin Plessis avait déjà arpenté les côtes bretonnes sur plus de 2200 kilomètres pendant 58 jours, un projet qu'il avait porté sous la casquette de la Run Eco Team, dont il fait parti aeujourd'hui : "Je faisais 'un jour, un déchet', c'est un peu leur slogan".

Pour l'aventurier sportif, amateur de randonnées et de marathons, la Run Eco Team a été le déclic. C’est en intégrant cette communauté qu’il s’est sensibilisé aux déchets. C’était aussi l’heure pour Kevin d'opérer un changement de vie pour se consacrer à sa passion, après avoir alterné les petits boulots entre manutention, transport et déménagements. Inspiré de son mentor, Mike Horn - un aventurier que l'on a notamment pu voir dans l'émission d'M6, The Island -, et de la communauté de la Run Eco Team, l'expédition bien nommée Euro Zéro n’est que la deuxième d’une longue série pour Kevin Plessis. "J’ai des projets, il y en aura d’autres, des plus grands encore", nous assure le jeune homme. 

Ceux-ci ne devraient pas se faire trop attendre. Soutenu par plusieurs associations telles que Plastic Attack ou Clean Walker, au détour des quelques villes qu’il traversera durant son voyage, Kevin Plessis participera à des événements organisés pour l'occasion. Après les six mois de voyage, il a également pour projet de sortir son premier long métrage dédié à l’expédition Euro Zéro, qu’il filmera tout du long. Le jeune homme promet également un livre dans les prochaines années... Affaire à suivre !