Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Climat : un nouveau week-end de mobilisation prévu fin janvier

Marche pour le climat du 13 octobre 2018 à Paris.
©Karine Pierre/Hans Lucas

Rassemblements, die-in, flash-mobs... Un week-end d'action pour le climat est prévu le week-end des 26 et 27 janvier en France, ont annoncé mardi les organisateurs.

"2019 doit être une année cruciale pour changer la donne climatique. Nous devons faire pression sur les décideurs", appelle le collectif Citoyens pour le climat dans un communiqué.

"Nous voulons que les choix présents et futurs respectent l'impératif d'1,5°C", limite du réchauffement au-delà de laquelle la science prévoit des impacts difficilement soutenables.

Une soixantaine d'événements sont annoncés. A Paris, ce sera un rassemblement place de la République, le 27. A Lyon et Rennes, une chaîne humaine, assortie d'un die-in dans la capitale des Gaules.

Après une première marche à succès en septembre, nourrie par l'émotion liée au départ de Nicolas Hulot du gouvernement, suivie de deux autres à l'automne, les protestataires avaient annoncé qu'ils continueraient à descendre dans la rue.

"Laisser les citoyens s'exprimer"

Cette fois, "l'idée est de sortir des marches pour laisser les citoyens s'exprimer", explique Ludovic Bayle, un des porte-parole, admettant que "le contexte 'gilets jaunes' joue aussi" pour inciter à d'autres formes d'actions que les défilés.

Le 8 décembre, en plein mouvement des "gilets jaunes", les organisateurs parisiens avaient dû déplacer le parcours vers l'est de la capitale et renoncer au concert prévu à l'arrivée. Le défilé de Bastille à République avait réuni 17 000 à 25 000 personnes (selon les sources), et des dizaines de milliers d'autres ailleurs en France.

"Le climat reste notre affaire à tous et nous invitons les uns et les autres à nous rejoindre pacifiquement pour prendre part au lancement de cette année cruciale d'action climatique", appellent-ils mardi.

Le 27 janvier à Paris, "nous souhaitons prendre le temps de débattre et proposer des pistes d'action collectives", explique Elodie Nace, du mouvement Alternatiba. "C'est d'autant plus pertinent actuellement, en plein 'grand débat'. On souhaite répondre à ce besoin d'échanger, le grand débat c'est nous aussi !"

Selon eux, des actions sont prévues en Belgique, en Grande-Bretagne. En décembre, des dizaines de milliers de personnes avaient défilé à Bruxelles.

Depuis, la communauté internationale s'est accordée à la COP24 sur des règles d'application de l'accord de Paris contre le réchauffement, tout en refusant de relever ses engagements de réduction des gaz à effet de serre.

Le mouvement donne aussi rendez-vous les 15 et 16 mars, dans le sillage d'un appel à une grève internationale des lycéens lancé par la jeune Suédoise Greta Thunberg.

Avec AFP.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.