Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

PODCAST Transition(s)

Yann Arthus-Bertrand : "L'écologie pour mourir avec le sourire"

Yann Arthus-Bertrand s'est confié au micro d'ID pour le podcast Transition(s).
©Philip Conrad / Photo12 via AFP

Yann Arthus-Bertrand est connu du grand public pour ses photos, ses films, mais aussi ses engagements pour l'environnement. Président de la Fondation Good Planet, il se dit être "un faiseur". C'est vrai qu'il entreprend, il n'y a qu'à voir le nombre de références qu'il fait à ses projets passés et à venir dans une discussion. Il nous a reçus dans son studio de production, près de Paris, un entretien sans filtre réalisé par Valère Corréard.

La pluie est au rendez-vous pour cette rencontre, nous sommes un mercredi et le rendez-vous est fixé à Boulogne-Billancourt, au bord de la Seine, dans les locaux de la boîte de production de YAB (c'est ainsi qu'on appelle dans le "milieu" des médias Yann Arthus-Bertrand). L'ambiance est studieuse, et Yann n'a pas l'air hyper motivé à faire cette interview (une de plus), mais ID est partenaire de sa Fondation Good Planet, et pour ça il mouille la chemise.

On se tutoie immédiatement, et direction son bureau pour 25 minutes pendant lesquelles on va essayer de savoir qui est vraiment derrière cette personnalité appréciée du grand public, quels ont été ses basculements personnels et professionnels mais aussi comment observe-t-il notre société. 

Extraits de l'entretien avec Yann Arthus-Bertrand :

"Ma façon de vivre depuis 70 ans n'est pas une façon de vivre viable pour tout le monde. Et dans le peu de temps qu'il me reste à vivre je suis complètement obsédé par aider ce qui font et faire un peu moi-même."

"Je suis complètement investi dans la responsabilité que j'ai (..) et je fais toujours gaffe à ce que je dis. Quand je parle écologie je suis souvent lourdingue car je n'ai pas envie de rigoler avec ça."

"Cette conscience de ce monde qui se délite ne peut pas te rendre heureux tous les jours".

"Je suis végétarien mais j'aurais dû l'être depuis 30 ans. Je suis très très loin d'être parfait"

"J'ai beaucoup travaillé avec les entreprises et cela m'a beaucoup été reproché"

"On vit dans la banalité du mal. En permanence, on fait des choses qui ne sont pas bien en se disant c'est pas grave. Il faudrait qu'on fasse une banalité du bien."

"Il n'y a que l'amour qui va changer les choses, en regardant le monde d'une façon différente".

"Aimer te rend meilleur".

"Tu peux pas changer le monde si tu connais pas les gens".

Pour écouter l'intégralité de cet entretien avec Yann Arthus-Bertrand, c'est ici :

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

©ID, l'Info Durable

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.