Culture

À l'ESMOD, les étudiants transforment des filets de pêche en créations de mode

©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook
©ESMOD Lyon/Facebook

Les étudiants de première et deuxième année de la prestigieuse école ESMOD à Lyon viennent de finaliser leurs créations. Ils sont 120 à avoir transformé des filets de thoniers, destinés à la décharge, en pièces de mode ultra-pointues. 

Et si l'écologie et la mode s'alliaient pour préserver la propreté des océans ? Bonne nouvelle : l'association Project Rescue Ocean et l'ESMOD Lyon l'ont fait ! 

Benoit Schumann et Romain Guerrero, présidents de l'association, se sont invités en décembre dernier dans les locaux de l'école pour proposer aux étudiants un projet pour le moins original. Et ils ne sont pas venus les mains vides : 2,5 tonnes de filets de thoniers sous les bras, récupérés auprès des marin-pêcheurs de Bézier. Les 120 étudiants, de première et deuxième année en fashion, design et création, ont redoublé d'imagination pour créer des pièces de mode à partir de ces déchets.


Une collection de seconde main

Tissage, tressage ou macramé pour fabriquer des vestes, des robes, des ceintures ou des sacs, ils étaient encadrés par leurs professeurs durant quatre jours d'incubation. Les apprentis couturiers ont eu libre champ pour offrir une seconde vie à ces filets de pêche, puis ont finalement présenté leurs créations lors d'un défilé organisé dans les locaux de l'école le 2 avril dernier. 

Le thème de la récup' ne s'est pas limité au recyclage des filets de thoniers : des vieux vêtements et bouts de tissus récupérés à droite à gauche, ont constitué, pour certains, la base de leurs looks, tandis que d'autres ont choisi de travailler exclusivement avec les déchets marins.

Sublimer les déchets grâce à la mode

"La mode est un vecteur de communication facile et rapide" résume Alain Boix, directeur de l'ESMOD Lyon, "en proposant aux étudiants de sublimer cette matière, c'est un moyen de les sensibiliser à la mode éthique et responsable".

Du côté de Project Rescue Ocean, c'est un coup de projecteur non négligeable, pour cette association qui vise avant tout à sensibiliser la jeunesse à la cause environnementale. "Le but est de donner un nouveau regard, par la mode, de toucher une autre cible. On veut montrer que chacun peut faire sa part dans la protection de l'environnement", explique Benoit Schumann.

"Les étudiants sont attachés à la mode durable : le projet a marché parce que c'est une génération qui s'engage", précise Alain Boix, fier de ses étudiants. "Le but est qu'ils se souviennent de cette expérience tout au long de leur carrière parce qu'ils auront toujours une cause à défendre et ils peuvent le faire par leur talent. Et d'ailleurs ils le font à fond !".

L'équipe du Project Rescue Ocean découvrira les créations des étudiants le 27 avril prochain lors d'une nouvelle visite à l'école. Impatient, Benoit Schumann a bon espoir : "on les a sentis motivés et engagés, donc les résultats devrait être à la hauteur". L'association récupérera les créations qui seront dévoilées lors d'un défilé prévu le 6 juillet prochain, à l'occasion de la soirée Rescue Ocean à Bézier-Plage.