Culture

Le "pass culture", une application pour favoriser l’accès à la culture

Françoise Nyssen, ministre de la Culture.
©Markuss Wissman/Shutterstock

Une application mobile pour géolocaliser l'offre culturelle, le "pass culture", devrait être lancé dans quatre départements test au deuxième trimestre 2018, avant sa généralisation en septembre. Un comité d'orientation se réunissait pour la première fois mardi 6 mars.

Promesse de campagne d’Emmanuel Macron, et annoncé dès le mois d’août dernier par la ministre de la Culture, Françoise Nyssen, le "pass culture" devrait prochainement voir le jour dans quatre départements test : Seine-Saint-Denis, Hérault, Bas-Rhin et Guyane, avant d’être généralisé autour de septembre 2018. Le comité d’orientation du "pass culture" se réunissait ainsi pour la première fois mardi 6 mars au ministère de la Culture. Composé d’une quarantaine de personnes, dont des artistes, responsables d’établissements culturels ou élus, son rôle est d’éclairer le ministère sur les questions posées par ce nouveau dispositif.

"GPS de la culture"

Le "pass culture", que Françoise Nyssen a notamment qualifié de "GPS de la culture" est une application mobile pour connaître et accéder à l’offre culturelle autour de soi. S’il vise spécifiquement les jeunes, il sera accessible à tous. Outil d’information et de paiement, le pass pourra être utilisé pour faire des sorties culturelles (réserver des places de concert ou de théâtre), s’inscrire notamment à des cours de musique, de danse ou de dessin, voire acheter des livres, disques ou films, peut-on lire sur le site du ministère.

Les personnes âgées de 18 ans bénéficieront d’un avantage non négligeable : un crédit de 500 € utilisable sur l’offre proposée. En effet, la ministre rappelait ce matin au micro de France Inter qu’il s’agit avant tout "d’un outil contre la ségrégation culturelle", un "outil d’accès à la culture".

Un "pass culture" crédité de 500 euros pour les jeunes de 18 ans favorisera-t-il l’accès à la culture ?

Choix