Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Pourquoi les maisons écologiques attirent-elles de plus en plus les Français ?

© Pretto

La France est de plus en plus impliquée dans le programme de développement durable. Alors, pourquoi l’investissement dans maisons écologiques attirent autant les Français ? On vous explique ! 

La maison écologique à la cote en France

Depuis 2015, la France fait partie des pays qui se sont engagés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030. 

Depuis la promulgation de la loi no. 2015-992 du 17 août 2015, concernant la transition énergétique pour la croissance verte, la promotion de l’habitat écologique a été formellement lancée.  

Cette loi mentionne que la France promet de construire et rénover son parc immobilier dans le respect des normes de « bâtiment basse consommation » d’ici 2050, grâce à la mise en place d’une politique de rénovation thermique des logements, y compris ceux des foyers modestes.   

Des dispositifs obligatoires et des mesures d’encouragement ont donc été mis en place, afin de pousser les investisseurs immobiliers à s’intéresser à l’écologie. La campagne de promotion de l’immobilier éco-responsable prend effet, même si construire une maison écologique coûte plus cher et doit répondre à de nombreuses exigences. 

Pourquoi construire une maison écologique ?

Construire un habitat écologique permet de contribuer au respect de l’environnement, mais offre également plusieurs avantages pour ses occupants.

  • Économie d’énergie et d’argent

Transformer son logement en un bâtiment écologique permet non seulement de gagner en confort, mais aussi de faire des économies. 

Grâce à un aménagement des pièces de vie répondant à une méthode bioclimatique habile, le propriétaire peut à la fois choisir l’agencement de sa maison comme il le souhaite et effectuer des économies d’énergie importantes. 

La principale règle à respecter est l’exposition des pièces communes vers le sud pour bénéficier au maximum du soleil (donc de lumière, et de chaleur).

La seconde règle consiste à optimiser l’isolation du bâtiment. Aujourd’hui, vous avez même la possibilité de sélectionner des matériaux d’isolation respectueux de l’environnement. 

  • Bien être et confort 

Les produits chimiques intégrés à la composition des matériaux de construction standards sont souvent nuisibles à la santé. Plus spécifiquement, ils ont un impact sur l’air que nous respirons. 

Les matériaux certifiés par l’immobilier écologique sont généralement moins nocifs pour l’homme. Ils offrent ainsi des conditions de vie saines et agréables sur le long terme, tout en baissant votre empreinte écologique.

  • D’autres avantages grâce à la maison écologique

Lors de la construction ou de la rénovation de votre logement, pour en faire un bâtiment éco-responsable, vous pouvez bénéficier des dispositifs mis en place par l’État. Les primes fiscales, les réductions de taxes et les subventions sont significatives et vont vous aider à réaliser vos ambitions. 

Si vous songez  un jour à revendre votre maison écologique, sachez que la plus-value pourrait bien être supérieure à celle d’une maison classique. 

En effet, l’utilisation de matériaux sains et durables, la qualité de vie offerte et les économies qu’elle permet de réaliser augmentent réellement la valeur de votre bien.  

Comment financer sa maison écologique ?

Construire une maison écologique demande un financement plus élevé qu’un bâtiment classique. Pour vous permettre de le financer, l’Etat propose de nombreux soutiens financiers : 

  • Le prêt à taux zéro + : un prêt sans intérêt auquel il est possible de souscrire selon plusieurs critères (région de construction, profil et rémunération, structure de la famille).
  • Le Prêt Action Logement : disponible pour les personnes travaillant dans une entreprise de plus de 10 salariés. Son avantage est que vous bénéficierez d’un capital entre 7 000 et 25 000 €, qui représentera au plus 30 % de la valeur de votre projet immobilier. 
  • L’exonération de la taxe foncière : si une maison neuve est exonérée de la taxe foncière pendant 2 ans, la maison neuve certifiée « bâtiment basse consommation », elle, vous en fait bénéficier pendant 5 ans. 
  • Les appuis financiers régionaux : les régions et les institutions locales disposent généralement d’une politique d’encouragement à l’achat immobilier. Il est donc important de se renseigner sur les aides financières disponibles dans la région où vous souhaitez vous établir. 
  • L’éco-PTZ : ce prêt dont le taux immobilier est de 0 % est destiné aux propriétaires de maisons classiques qui souhaitent effectuer des transformations pour rendre leur bien éco-responsable. Le capital emprunté peut atteindre les 30 000 €. Pour l’obtenir, la banque étudiera minutieusement vos projets de rénovation. 

Afin de connaître le type de prêt qui correspond le mieux à votre projet et les taux immobiliers que vous pourrez obtenir, vous pouvez consulter directement Pretto, un courtier immobilier en ligne de référence.

Comment rendre sa maison plus écologique ?

Après la crise de la Covid-19, l’État reste persuadé de l’urgence de la rénovation énergétique des bâtiments. Un minimum de 20 milliards d’euros sera assujetti à la rénovation thermique des biens immobiliers. 

Pour diminuer votre empreinte énergétique et vous conformer aux normes écologiques, commencez par constater vos sources de gaspillage thermique. Ils peuvent être considérables et vous coûter cher, au regard de l’ancienneté de votre habitat. 

Pour déterminer les solutions optimales pouvant répondre à vos défaillances énergétiques, il est impératif de faire appel à un professionnel. Il vous conseillera sur les travaux prioritaires et les astuces simples à intégrer dans vos habitudes quotidiennes pour effectuer des économies en énergie. 

Lorsque vous connaîtrez précisément les travaux à réaliser et que vous aurez reçu un devis, informez-vous sur les appuis disponibles selon votre région. Vous pourrez par ailleurs bénéficier d’aides comme : 

  • Le crédit d’impôt : une déduction d’impôts correspondant au coût des rénovations thermiques de votre maison. 
  • La prime Énergie Calculeo : une subvention de 20 % maximum de vos travaux énergétiques. Elle fait référence au dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie et est financée par les distributeurs énergétiques.
  • L’Anah ou l’Agence Nationale de l’Habitat, qui peut subventionner jusqu’à 50 % de vos travaux énergétiques. Le plafond est tout de même fixé à 10 000 €.

En partenariat avec Pretto.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.