Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Tourisme : où partir en train pour les vacances ?

Le train est un des moyens de transport les plus écologiques.
©hpgruesen/Pixabay

De nombreuses villes européennes sont accessibles en train. Nous avons fait une liste non exhaustive des capitales les plus vertes à visiter sans polluer. A l'heure des vacances, ID propose cinq destinations écolos pour partir se ressourcer. 

Il n’est jamais trop tard pour faire ses valises ! Que ce soit pour un week-end ou pour plusieurs semaines, en août ou plus tard dans l’année, il existe de nombreuses capitales accessibles en train sur le continent européen. Cerise sur le gâteau : nous vous proposons des idées de villes parmi les plus éco-responsables du continent ! Pour s'y rendre, le train est un moyen de transport à faible empreinte carbone crucial dans la lutte contre le dérèglement climatique. Greenpeace en a par exemple fait la promotion dans son guide "41 idées de voyages écologiques à travers l'Europe !".

Prudence cependant, car le train a un désavantage : les billets peuvent être (très) chers si on s’y prend au dernier moment. C’est pourquoi nous vous indiquons les prix les moins coûteux depuis Paris en août. Ceux-ci peuvent évoluer, mais sont aussi généralement moins élevés plus tard dans l’année. De quoi se faire une idée des avantages et des coûts d’un voyage en train dans une de ces capitales européennes de l'écologie.

Bruxelles : une capitale à moins de deux heures de Paris sans polluer

Bruxelles est la capitale européenne la plus proche de Paris en train. Pour s’y rendre il faut prendre un Thalys, TGV reliant Paris à Amsterdam en passant par Bruxelles et Cologne. Pour aller dans la capitale belge, il faut compter un peu moins d’une heure et trente minutes et on peut trouver des billets avoisinant la soixantaine d’euros. Il est également possible de prendre des TGV avec une correspondance à Lille, généralement moins chers – parfois moins de 30€ ! – mais un peu plus longs (2h de trajet). Une fois à Bruxelles, il est possible de se déplacer en métro ou en tramway. Vous pourrez aussi profiter des nombreux espaces verts, qui occupent 40% de la ville. On compte plus de 40 parcs et jardins, où vous pourrez prendre plaisir à marcher, rouler en vélo ou encore pique-niquer.

Au niveau culturel, vous pourrez profiter des nombreux bâtiments historiques qu’abrite la ville. Du palais royal en passant par la Grand-Place mais aussi à des structures plus modernes comme l’Atomium, construit pour l’Exposition universelle de 1958. Et sans oublier le Manneken-Pis, statue emblématique de la ville ! Il existe aussi plusieurs musées : par exemple, le Centre belge de la bande dessinée, où vous pourrez (re)découvrir les œuvres d’Hergé (Tintin), de Franquin (Gaston Lagaffe), de Peyo (Les Schtroumpfs) ou encore de Philippe Geluck (Le Chat).

L'Atomium est situé à Laeken, au Nord de Bruxelles.
©waldomiguez / Pixabay

Amsterdam : la ville du vélo

Les Thalys permettent également d’aller directement jusqu’à Amsterdam. Le temps de trajet est de 3h17 et on peut trouver des billets à moins de 80€ à la fin du mois d’août. On peut aussi prendre le train depuis Lille (3h de trajet pour moins de 50€). Facilement accessible en train, Amsterdam présente un autre intérêt écologique : elle est connue comme la ville du vélo. Elle investit également dans l’énergie solaire, proposant de nombreuses recharges pour voitures électriques.

La capitale des Pays-Bas propose aux visiteurs de nombreux monuments d’exception : des ponts (le Magere Brug), des églises (l’église Westerkerk), des places (la place du Dam) … Là-aussi les musées sont nombreux : citons notamment le musée Van Gogh, qui propose plus de 200 tableaux du peintre néerlandais. Amsterdam est aussi une ville où il est agréable de se promener à pied ou à vélo le long des canaux, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, ou près de son célèbre port, qui a inspiré une chanson de Jacques Brel.

Amsterdam et ses canaux.
© ansgarscheffold / Pixabay

Berne : capitale de la qualité de vie

Pour aller à Berne, capitale de la Suisse, il existe plusieurs parcours. Selon la SNCF, la durée moyenne de parcours est de 4h45. Si les prix dépassent la centaine d’euros, on peut trouver des billets à moins de 70€ à la fin du mois d’août. On peut également trouver des trains depuis Strasbourg (2h30 de trajet) pour une soixantaine d’euros. Assez méconnue parmi les capitales européennes, elle est souvent citée parmi les principales villes vertes du continent. Située entre le lac de Neuchâtel et les Alpes, elle propose une qualité de vie remarquable : air, eau, espaces verts ... C'est aussi dans cette ville qu'a été signée en 1979 la Convention sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l'Europe.

Loin d’être la plus grande ville du pays (elle est devancée par Zurich, Genève, Bâle et Lausanne), Berne possède cependant de nombreux monuments remarquables : la Tour de l’Horloge, la Collégiale Saint-Vincent de Berne, le Palais fédéral, ou encore la Tour des prisons. On y trouve également plusieurs musées, comme la Maison Einstein, ainsi que de nombreux parcs et jardins où se balader.

La Tour de l'Horloge. (Zytglogge).
©lukasbieri / Pixabay

Vienne : ville verte, ville culturelle

La capitale de l’Autriche est accessible en train, mais il faut compter au moins une demi-journée. C’est donc une destination qui mérite de rester plus qu’un week-end. La solution qui paraît la plus rentable est de prendre un train de nuit : au mois d’août, il en existe plusieurs à 70€ au départ de Paris. La ville propose un réseau de transports en commun complet et efficace : 80% des habitants l'utilisent ou circulent à pied ou en vélo !

Vienne est connue pour ses cafés, à l’image du Café Central qui a rassemblé de nombreux intellectuels de la fin du XIXe siècle. On y trouve aussi plusieurs châteaux, comme celui de Schönbrunn, qui a accueilli la dynastie des Habsbourg pendant plusieurs siècles. Citons aussi le palais impérial de la Hofburg et le palais du Belvédère. Ville emblématique des arts et des lettres, on peut y visiter différents musées ou encore profiter d’une représentation à l’Opéra national.

Le château de Schönbrunn.
©Sekau67/Pixabay

Ljubljana : la capitale de l'écologie

Pour se rendre à Ljubljana, il faut compter en moyenne 15h de train depuis Paris. Là-aussi il existe des trains de nuit, partant de Zurich ou de Munich. Des billets existent autour des 120€ tout au long du mois d’août. Si le trajet pour s’y rendre est long et relativement coûteux, Ljubljana présente cependant une caractéristique importante : elle est reconnue comme la ville la plus verte en Europe.

En effet, la capitale de la Slovénie, petit pays appartenant autrefois à la Yougoslavie, est une des villes emblématiques de l’écologie. Peu peuplée (moins de 300 000 habitants) et plutôt préservée du tourisme de masse, elle propose de nombreux atouts pour l'écotourisme : espaces de verdure (plus de 540m² !), pistes cyclables (plus de 200km dans toute la ville), centre piéton ... Mais ce n’est pas tout, la ville abrite différents endroits remarquables : le pont des Dragons, emblème de la ville, la galerie nationale de Slovénie, qui propose des œuvres d’art du Moyen-Age au XXe siècle, ou encore le château de Ljubljana, qui surplombe la ville.

Le dragon est le symbole de la ville de Ljubljana.
©protopopica / Pixabay

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre nouveau guide Idées Pratiques #10 : Vacances écolo, mode d'emploi

Au sommaire : état des lieux de l'impact du tourisme sur l'environnement, conseils et bons plans pour allier plaisir et écologie ... 68 pages de solutions pour préparer vos vacances en mode écolo.

 

 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs