Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idée pratique

Comment peindre de manière écologique ?

Les pigments présents dans la peinture peuvent contenir des métaux toxiques.
©freephotocc/Pixabay

Peindre chez soi et avoir un impact moindre sur l’environnement, c’est possible. Voici quelques pistes pour y parvenir.

Qu’il s'agisse de peindre une chambre ou une toile, la peinture a un impact non négligeable sur l’environnement et la santé. Une nouvelle étude, relayée par Courrier international le 9 février 2022 montre que la peinture industrielle est en grande partie responsable de la pollution des océans. Artiste, peintre en bâtiment, simple usager qui doit repeindre sa cuisine, quels gestes adopter lorsque l’on utilise de la peinture ? Existe-t-il des alternatives écologiques à la peinture traditionnelle ? 

Les gestes à adopter 

Il convient d’abord de bien étudier les produits utilisés. Les pictogrammes alertent sur la dangerosité des ingrédients. Celui représentant un poisson mort dans une rivière signifie que le produit est dangereux pour l’environnement. Le losange avec un point d’exclamation au centre indique un danger grave pour la santé. 

Il faut également chercher sur les emballages les logos verts comme l’Écolabel Européen ou le label NF Environnement qui garantissent la qualité écologique d’un produit. Il existe une étiquette qui indique aux consommateurs le niveau d’émission dans l’air d’une peinture, la note de A+ est attribuée aux produits les plus sûrs. 

D’après l’ADEME, il existe deux types de peinture : à l’huile ou acrylique (à l’eau). Pour nettoyer les pinceaux et les tâches de la peinture à l’huile, il sera nécessaire d’utiliser du white spirit. Or, ce dernier est nocif pour l’environnement. Il faudra donc faire attention après les travaux. Chiffons, pinceaux, rouleaux souillés ne doivent pas être jetés à la poubelle, mais amenés à la déchèterie. Pour limiter l’usage du white spirit, il faut favoriser le papier de verre pour décaper les murs. La peinture acrylique se dilue à l’eau mais peut contenir certaines substances toxiques, les restes ne doivent pas être vidés dans l’évier.

Quelle peinture choisir ?

Deux composants de la peinture sont à prendre en compte selon l’ADEME : les solvants et les pigments. 

  • Les pigments donnent leurs belles couleurs à la peinture, mais ils peuvent avoir un impact nocif sur la santé et l’environnement. D'origine minérale ou végétale, ils sont dangereux lorsqu’ils contiennent des métaux toxiques comme le chrome. 
  • White spirit, toluène, acétone, alcool, térébenthine, les solvants organiques servent à fluidifier la peinture. Mais, ils présentent de nombreux risques : émissions de COV (composés organiques volatils), incendie, danger pour l’environnement. Il faudra favoriser les peintures dont le solvant est l’eau.

Il existe dans le commerce des peintures minérales ou végétales ne contenant pas de produits chimiques. C’est le cas de la peinture à la chaux qui donnera au mur un rendu texturé et mate. La peinture à l’argile est une autre possibilité. Le réseau de magasin de bricolage écologique Nature et Développement se spécialise dans ce type de produits durables.

VIDEO SUR LE MÊME THEME

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.