Lundi 23 octobre, un nouveau jeu à gratter, "Mission nature" fait son entrée chez les buralistes.
© Pixabay
Biodiversité

Pourquoi le loto sur la biodiversité est-il critiqué ?

Article réservé aux abonnés

Ce lundi 23 octobre, un nouveau jeu à gratter, "Mission nature" fait son entrée chez les buralistes. Pourtant, ce dernier fait d'ores et déjà l'objet de vives critiques. Explications. 

Conçue sur le modèle du loto du patrimoine, cette initiative étatique vise à sensibiliser un large public aux enjeux de la préservation de la biodiversité et à financer des projets de sauvegarde de celle-ci. Cependant, ce projet ne fait pas l’unanimité, accusé de greenwashing et favoriser l'addiction aux jeux.

Comment ça fonctionne ? 

Le Loto de la biodiversité, porté par La Française des jeux (FDJ) et l'Office français de la Biodiversité (OFB), poursuit un double objectif : financer des projets de sauvegarde de la biodiversité et sensibiliser aux enjeux de préservation de la biodiversité grâce à une approche "populaire."

Quatorze millions de billets sont mis en vente au prix unitaire de 3 euros. Sur chaque ticket, l'Office Français de la Biodiversité récupère 43 centimes. Si tous les billets sont vendus, cela pourrait générer 6 millions d'euros, qui seront ensuite réinvestis dans l'un des 20 programmes de sauvegarde de la biodiversité sélectionnés par l'OFB. Le jeu comporte également un QR code permettant aux joueurs de connaitre les différents projets financés par cette initiative.

Les critiques pleuvent

Cette initiative n’a jamais fait l'unanimité, même avant sa commercialisation. Inscrit dans la loi de finances 2023, ce dispositif avait été rejeté par le Sénat avant d'être finalement adopté, avec le projet de loi de finances, en 49.3. Depuis sa proposition, il a fait l'objet de diverses critiques, étant à la fois accusé d'encourager l'addiction aux jeux d'argent par l'Autorité Nationale des Jeux et pointé comme une opération de greenwashing et d’"arnaque à la biodiversité" par un certain nombre d'acteurs politiques et associatifs.

Favoriser l’addiction aux jeux d’argent

Le dispositif est accusé d'encourager l'addiction aux jeux d'argent par l'Autorité Nationale des Jeux (ANJ). En février 2022, lors d'une audition devant la Commission des finances du Sénat, Isabelle Falque-Pierrotin, présidente de l'ANJ, avançait que le Loto de la Biodiversité créait une situation "curieuse," associant un jeu d'argent à une thématique attirante pour les jeunes. Le détracteur de ce dispositif redoute que ce jeu attire de nouveaux jeunes joueurs, ce qui contreviendrait au Code de la Sécurité Intérieure qui entend limiter la consommation de jeux et protéger les mineurs.

Arnaque à la biodiversité et opération de com pour la FDJ 

Si certaines organisations environnementales ont soumis des projets pour tenter de bénéficier de cette initiative, d'autres considèrent le loto de la biodiversité comme une opération de greenwashing. France Nature Environnement rappelle que la majeure partie des profits de ce "jeu" ira d'abord à la Française des Jeux et que seulement "43 centimes" par ticket de 3 euros seront effectivement destinés à la protection de la biodiversité. En comparaison, France Nature Environnement soutient que pour le même investissement de 3 euros dans son association, 84% des dons sont directement affectés à leur mission sociale. Pour l'association, le loto présente un double avantage pour la FDJ, lui permettent de générer de nouvelles recettes tout se montrant comme un acteur engagé dans la lutte pour l’environnement. 

Un manque d’ambition pour la protection de la biodiversité 

Finalement, le niveau de financement est également critiqué. Alors que le Loto pourrait permettre de lever 6 millions d'euros, France Nature Environnement rappelle que "Les besoins de mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Biodiversité et de la Stratégie Nationale Aires Protégées s'élèvent à plus de 600 millions d'euros" et que l'effort de financement de ces stratégies ne devrait pas reposer sur les citoyens. Le Syndicat National de l'Environnement a qualifié le Loto de la Biodiversité le 20 octobre de "gadget insuffisant et sans garantie de durabilité face à l'effondrement de la biodiversité."

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #13 : "Sport et écologie : mode d’emploi”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour faire du sport en étant écolo au quotidien ! 

Cliquez ici pour découvrir et précommander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.

* Offre sans engagement valable pour toute nouvelle souscription d’un abonnement à l’Infodurable. Au-delà du 1er mois, à défaut de résiliation, reconduction tacite de l'abonnement à 6,90€ par mois. Le client peut à tout moment demander la résiliation de son abonnement. Cette résiliation prendra effet le dernier jour de la période d'abonnement en cours.
Pour toute question, vous pouvez contacter notre service client par mail contact@linfodurable.fr.