Chronique

Peut-on se prémunir contre les risques numériques ?

©jijomathaidesigners/Shutterstock

Il est devenu vital aujourd’hui que les entreprises et les particuliers aient les moyens de se protéger efficacement contre les cyber-risques. 80 % des cyberattaques pourraient être évitées, avec des mesures relativement simples à mettre en œuvre.

Présenter objectivement ce que recouvre la cyber-sécurité, montrer les enjeux concernant tout le fonctionnement de l’entreprise et donner des conseils très pratiques aux chefs d’entreprises, voilà ce qu’il faut pour lutter contre la cybercriminalité. Cette dernière est une réelle menace pour toutes les entreprises, quelles que soient leur taille et leur secteur, elle met en péril la pérennité de leurs activités.

Le constat est qu’aujourd’hui, 53 % des entreprises ont déclaré avoir été victimes de cybercriminalité. Ce chiffre reflète le fait que les employés des entreprises ne sont pas assez sensibilisés. Plus ils seront informés, moins ils seront en danger. L’idée étant d’affirmer que si les utilisateurs ne sont pas sensibilisés, le risque est accru. Les salariés sont plutôt bien sensibilisés aux risques mais peu proactifs, c’est pourquoi des cas de cybercriminalité en entreprise existent encore. En plus de la sensibilisation, il faut proposer des moyens simples pour mettre en œuvre la cyber-sécurité.

Anticiper et se protéger

L’anticipation est également un critère à prendre en considération. Il est important de sauvegarder quotidiennement ses données et de faire des mises à jour des antivirus.

Enfin, il faut se protéger de ces risques. Protéger les données sensibles qui constituent la valeur de l’entreprise, c’est le nerf de la cyber sécurité. Une bonne gestion des mots de passe par exemple est essentiel. De plus, le recours au cloud public, se révèle souvent plus sûr que les solutions privées pour stocker ses données. Il offre davantage de garanties légales de protection de la vie privée et d’exploitation des données à des fins connexes.

En outre, la cyber-sécurité est un volet essentiel de la conception des objets et services connectés, c’est pourquoi il est essentiel de faire certifier et auditer la conformité des produits et services par un tiers.

Ainsi, les risques liés à l’usage de l’informatique, seraient davantage dus aux malveillances numériques des utilisateurs. Un inconscient collectif se créé, celui de la "cyberguerre". Cette "cyberguerre" implique la nécessité de sensibiliser les entreprises aux risques numériques. La connaissance des risques et de solutions passe obligatoirement par la phase décrite précédemment, celle de la sensibilisation de tous au sein de l’entreprise.

Quelle protection juridique pour répondre aux risques numériques ?

La protection juridique pourrait se définir comme étant un ensemble de services mis à disposition pour permettre de faire respecter ses droits, et c’est justement pour cela qu’elle serait une solution incontournable permettant de se prémunir contre les risques digitaux. Une grande partie des entreprises convergent vers la numérisation de leurs systèmes, il convient donc légitimement d’envisager une protection juridique contre les risques numériques. Le recours à des professionnels du droit permettrait de faciliter l’anticipation de ce risque au sein des entreprises notamment.

Les internautes, les entreprises et plus largement les utilisateurs d’internet et des réseaux sont tributaires des dangers que le web laisse entrevoir. Les professionnels du droit et les services juridiques proposés actuellement font preuve d’une rigueur insuffisante. Il faut donc être proactif sur la protection des utilisateurs face aux dangers du numérique.

Me Arnaud TOUATI

Avocat Associé - Barreau de Paris et Luxembourg

et Sacha Gaillard

ALTO AVOCATS

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.