Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

La voiture électrique : bonne pour la planète, des inquiétudes quant à d'éventuelles cybermenaces

©guteksk7/shutterstock

L’arrivée des objets connectés dans les véhicules ne date pas d’hier, et depuis, ils prennent de plus en plus de place dans l’habitacle. Nos voitures sont connectées à des réseaux complexes hébergeant de nombreux capteurs et composants intelligents, qui sont à leur tour connectés à Internet. Pour cette raison, les possibilités d'attaques augmentent considérablement pour toutes les voitures connectées et, à plus forte raison, les voitures électriques. Découvrez quelles sont ces menaces et comment essayer de s’en prémunir.

Quelles sont les cybermenaces qui peuvent atteindre les voitures connectées ou les véhicules électriques ?

Du point de vue d’un pirate informatique, un véhicule moderne est un objet connecté ou du moins comporte de nombreux objets connectés : des programmes et applications qui se connectent à Internet pour trouver ou échanger des informations.

Quand on sait qu’un hacker peut pirater à distance une caméra de surveillance en passant par un routeur ou une box, on se dit qu’il peut facilement accéder au GPS de votre voiture ou à tout autre programme essentiel à son fonctionnement.

Voici une liste d’exemples de ce qui peut déjà être fait à distance sur un véhicule et qui a déjà été testé par des programmeurs intervenant auprès de constructeurs :

●     Désactivation des freins : les microprocesseurs de votre ordinateur de bord peuvent faire vraiment fonctionner vos freins. Des pirates qui pénètrent dans votre ordinateur de bord peuvent alors désactiver vos freins et même couper le moteur.

●     Manipulation des diagnostics des véhicules : les systèmes de diagnostic embarqués des véhicules permettent d’avoir un signal de panne sur le tableau de bord. Des ateliers peu scrupuleux peuvent manipuler votre système de diagnostic pour faire croire que vous avez besoin d’eux pour effectuer des réparations qui ne sont pas vraiment nécessaires.

●     Portée étendue des clés de contact : les clés sans fil déverrouillent aujourd'hui les portes de la voiture lorsque la personne est à proximité. Cependant, grâce à des répéteurs radio, les voleurs peuvent étendre la portée de vos clés, déverrouillant les portes de votre voiture lorsque vous en êtes éloigné. Ils peuvent alors y accéder plus facilement.

●     Téléchargements de données de conduite : de nombreux véhicules, en particulier ceux utilisant des systèmes GPS ou télématiques, enregistrent des données de conduite. En cas de piratage, ces informations pourraient être utilisées pour exploiter votre vie privée et même découvrir où vous vivez, travaillez ou emmenez vos enfants à l'école.

●     Accès au smartphone : les pirates informatiques peuvent être moins intéressés par les systèmes de votre véhicule et plus intéressés par le téléphone mobile connecté à votre véhicule, qui peut leur donner accès aux informations de carte de crédit, aux mots de passe et aux données financières. S'ils parviennent à accéder au système de votre véhicule et à trouver votre téléphone mobile connecté, vos informations peuvent alors être en danger.

●     Déverrouillage des portes : la plupart des véhicules ont des portes qui se verrouillent un peu après le départ. Des pirates peuvent facilement annuler ce verrouillage pour rendre plus facile des attaques de car-jacking ou d’agressions diverses.

Comment se protéger contre ces cybermenaces ?

Les pirates informatiques sont de plus en plus intéressés par votre voiture, et on peut s’attendre à voir fleurir d'ici à quelques années les cas de cyberattaques pour prendre le contrôle d’un véhicule, de demande de rançon ou de vol de données. Alors que la plupart des mesures de protection des voitures doivent être mis en place par le constructeur, il y a certaines choses que les conducteurs de tous les jours peuvent faire pour protéger les véhicules contre le piratage :

●     Ne pas enregistrer son adresse personnelle dans le GPS : les voleurs de voitures pirates peuvent utiliser votre GPS pour trouver votre adresse personnelle. Parfois la voiture comporte un boîtier d’ouverture de votre garage ou portail. Il leur est alors aisé d’entrer dans votre maison.

●     Utiliser des concessionnaires et ateliers réputés : toute personne ayant un accès physique à votre véhicule et un savoir-faire en matière de programmation électronique de véhicule peut causer des problèmes à votre voiture.  Ainsi, lorsque vous laissez votre voiture dans un établissement pour réparation ou maintenance, choisissez de préférence un endroit officiel de la marque.

●     Ne pas télécharger pas d'applications douteuses dans votre véhicule : des applications qui ne sont pas fiables dans votre système d'infodivertissement peuvent introduire des logiciels malveillants et devenir des failles de sécurité importantes.

●     Suivre les rappels de véhicules : lorsqu’une vulnérabilité est détectée sur les systèmes informatiques d’une voiture, le constructeur procède à un rappel pour mettre à jour le logiciel. Ne négligez pas ces rappels, car ils peuvent vous éviter des déboires qui ne seraient pas couverts par le constructeur en cas de cyberattaque réussie de la part d’un pirate.

●     Protéger votre smartphone avec un VPN lorsqu’il est connecté à votre véhicule : votre téléphone peut servir de pilote du système de divertissement de votre voiture ou du navigateur incorporé à votre véhicule. Cette connexion à Internet de votre appareil via votre véhicule le rend vulnérable face à des attaques ou des données de votre téléphone peuvent être volées. Un VPN sera la parade qui vous permettra de surfer de manière anonyme et de chiffrer les données échangées. Ainsi, en activant en permanence un VPN en France dans votre téléphone, vous pouvez le connecter en toute sécurité à votre voiture et ne plus craindre quoi que ce soit pour vos données confidentielles.

●     Limiter les systèmes sans fil ou distants : les systèmes qui désactivent ou surveillent votre véhicule à distance vous exposent le plus à des risques. Alors que de nombreux autres systèmes sont câblés dans l'ordinateur de votre véhicule, les systèmes sans fil ou distants sont souvent contrôlés en ligne et sont plus vulnérables et attrayants pour les pirates.