id d'ailleurs

Maroc : des tricycles alimentés à l’énergie solaire

©Solar e-Cycle/Facebook

La société de véhicules solaires « Solar E-Cycles » donne naissance à un nouveau prototype. Le 11ème de la fratrie, il s’agit cette fois d’un tricycle habillé d’un toit en panneaux photovoltaïques.

« Solar E-Cycles » ajoute une corde à son arc. Depuis 2014, 10 voiturettes alimentées à l’énergie solaire ont vu le jour au Maroc. Le 11ème véhicule débarque cette année. Sur le même modèle que ses prédécesseurs, le tout nouveau tricycle solaire roule grâce à l’énergie stockée dans les batteries par les panneaux photovoltaïques fixés sur le toit. La nouveauté, c’est le boitier électronique. Un GPS qui, en plus de sa fonction principale, permet de mesurer la distance parcourue et la quantité d’énergie consommée.

Destiné à rouler dans les zones rurales africaines les plus reculées, le tricycle solaire peut supporter jusqu’à 100 kilos de charge.

« L'idée, c'est de proposer ces véhicules aux populations des zones rurales, pour faire de petits trajets », a expliqué au Huffington Post marocain, Roger Christen, fondateur du projet Solar E-Cycles.

Objectif : 12 000 kilomètres

Cet ingénieur canadien a lancé une campagne de crowdfunding pour récolter 5 000 dollars sur la plateforme Generosity.com. Un financement destiné à la participation du tricycle solaire à la Sun Trip 2018 en juin prochain. Une course, dédiée aux véhicules solaires, qui s’étend sur plus de 12 000 km, et traverse 10 pays, de la France à la Chine. L’occasion de tester la capacité de ce nouveau véhicule.

La société Solar E-Cycles avait été lauréate aux trophées Initiative Climat pour l’Afrique francophone, lors de la COP22 à Marrakech.