Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Empreinte carbone : la SNCF lance un comparateur des moyens de transports

La SNCF lance un comparateur de moyens de transport, pour estimer l'empreinte carbone d'un trajet donné.
©Capture d'écran/Oui.sncf

La SNCF lance un comparateur de moyens de transports accessible à quiconque veut réserver son billet de train. L’objectif : y voir plus clair concernant l’impact des différents modes de transport, avec des données chiffrées précises.

Estimer précisément quel moyen de transport est le plus vertueux pour un trajet donné, c’est l’ambition du nouveau comparateur de mobilité lancé par la SNCF via le site Oui.sncf. Cinq moyens de transport y sont passés au crible : le train, l’autocar, le covoiturage, l’avion, et enfin la voiture. La comparaison repose sur trois critères, dont le plus important est bien sûr la quantité de CO2 émise. À cela s’ajoutent le temps de trajet, ainsi que le « temps utile » lié au trajet, c’est-à-dire qui peut être consacré à des activités passe-temps telles que la lecture ou le visionnage d’un film.

Le train systématiquement gagnant

Pour l’instant, la plupart des comparaisons disponibles concernent des lignes à grande vitesse, à destination de grandes gares françaises et de quelques villes étrangères comme Turin ou Bruxelles ou Francfort. Le classement des cinq moyens de transport, par ordre décroissant de « propreté », est généralement toujours le même : le train vient systématiquement en premier, suivi, parfois de près, par le car. Viennent ensuite le covoiturage, l’avion puis la voiture, dont les émissions sont rapportées à une personne seule. Ce n’est pas une surprise, les transports ferroviaires fonctionnant à l’électricité, contrairement à tous les autres qui dépendent encore largement des énergies fossiles. Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, déclare ainsi au Parisien : « En réalité, nous ne visons qu'un seul concurrent : la voiture », en mettant en évidence l’ampleur moyenne, souvent minimisée ou méconnue, de son empreinte écologique.

Sur les autres critères, le train est également en bonne position. S’il est moins rapide que l’avion, il présente l’avantage d’offrir une plus grande quantité de temps utile. En attendant l’avènement de la voiture électrique, c’est pour l’instant le rail qui fait figure de bon élève sur tous les tableaux. Cependant, la nouvelle plateforme de la SNCF omet un critère de taille pour la comparaison : le prix du trajet, un élément souvent décisif dans le choix du moyen de transport. Aussi, le comparateur gagnerait peut-être à intégrer davantage de moyennes et petites lignes, d’autant que certaines y figurent déjà. Dans certains cas, le résultat en serait sans doute moins favorable au train, notamment en termes de temps de trajet.

 Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratique « Se mettre (vraiment) au zéro déchet : mode d’emploi ».

Au sommaire :  tout pour comprendre ce que contiennent réellement nos poubelles et comment les réduire.

#TousActeurs