Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Convention citoyenne : pour ne pas se priver de pubs, l'audiovisuel dévoile ses contre-propositions

La publicité doit mieux informer le consommateur de l'impact climatique des produits et services selon un rapport remis au gouvernement.
©Sercan Erturk/Shutterstock

Programmes plus verts, "pubs éco-responsables"... Les télés et radios privées opposées à l'interdiction de la publicité pour certains produits, réclamée par la convention citoyenne pour le climat (CCC), ont dévoilé jeudi leurs contre-propositions en faveur de la transition écologique.

Les groupes audiovisuels TF1, Next Radio TV (BMFTV, RMC..), M6, NRJ, Lagardère, mais aussi les Indés Radios, le Syndicat des radios indépendantes (Sirti), le Bureau de la Radio (organisation de lobbying rassemblant notamment RTL, NRJ, RMC et Europe 1) et le syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) se sont alliés pour peser sur la future loi censée traduire une partie des propositions de la Convention citoyenne pour le climat. S'ils partagent "les objectifs en faveur de la transition écologique", ces différents acteurs estiment que les "modalités d'action ne peuvent consister en des interdictions ou des restrictions publicitaires", expliquent-ils dans un communiqué, alors que la CCC veut interdire "dès 2023" la promotion des produits les plus polluants ou mauvais pour la santé.

"Un contrat média climat sous l'égide et le contrôle du CSA"

Fragilisées par la crise sanitaire, télés et radios "sont largement", voire "pour certaines presque totalement, financées par la publicité", rappellent-ils, plaidant pour une "approche équilibrée". Ils proposent ainsi "la conclusion d'un contrat média climat sous l'égide et le contrôle du CSA", sur le modèle de la charte alimentaire, qui promeut une alimentation équilibrée à la télévision. "Ce dispositif d'engagements volontaires, alternatif à toute mesure de restriction, permettrait d'assurer l'implication des signataires" à travers trois axes : les programmes, la publicité, et plus généralement les activités des entreprises concernées.

"On n'a pas attendu la convention citoyenne pour commencer à agir", a déclaré une porte-parole de cette alliance audiovisuelle à l'AFP, citant les spots ou magazines déjà dédiés aux questions environnementales. "L'idée, c'est de systématiser cet engagement", a-t-elle ajouté.

Côté publicité, des tarifs préférentiels ou une meilleure exposition, en termes de volume ou d'horaire pourraient être envisagés "pour les produits plus adaptés à la transition écologique", selon cette même source. Les entreprises quant à elles poursuivraient leurs actions de réduction de leur empreinte carbone.

Autant de pistes qui seront discutées au sein d'un "groupe de travail dédié, en lien avec les acteurs déjà mobilisés et les autorités, et en dialogue avec les citoyens", d'après le communiqué. Ce groupe se réunira "toutes les semaines pour aboutir" à des engagements dans le "courant du premier semestre" 2021, a ajouté la porte-parole à l'AFP.

Avec AFP.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « L’écologie à la maison » sur notre boutique en ligne !

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour une vie quotidienne placée sous le signe de l’écologie dans toutes les pièces de la maison !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

#TousActeurs