ID d'ailleurs

Antarctique : un véhicule "zéro émission" destiné à la recherche et à l'exploration

©AFP/VALERYHACHE

Le 30 novembre 2018, la société Venturi Automobiles a présenté un prototype de véhicule électrique pour permettre aux scientifiques de continuer leurs recherches en Antarctique sans aggraver la pollution.

"Quand j'ai visité une vingtaine de stations de recherche scientifique en 2009 dans l'Antarctique, je me suis rendu compte qu'elles ne disposaient pas de véhicules propres pour se déplacer, transporter des matériels, même sur des petites distances" a déclaré à l'AFP le Prince Albert II de Monaco. Ce dernier était présent le vendredi 30 novembre, à l'occasion de la présentation au Palais de Monaco du premier prototype de véhicule d'exploration électrique de la Venturi Automobiles. La Fondation Prince Albert II de Monaco, dédiée à l'écologie, a soutenu ce projet pour permettre une exploration de l'Antarctique respectueuse de l'environnement. 

Baptisé "Antarctica", ce véhicule à chenilles de près de deux tonnes est prévu pour fonctionner "en terrain hostile et supporter des températures aussi basses que - 50 °C". Il possède une autonomie "de 45 kilomètres" et peut rouler "jusqu'à 20 km/h". Selon le vice-président de la Fondation du prince de Monaco, Bernard Fautrier, "les batteries d'Antarctica pourront être rechargées par de l'énergie issue des éoliennes et des panneaux solaires, comme par exemple dans la station de recherche belge "Princesse Elizabeth" en Antarctique.

Sur la portière d'Antarctica sont marqués les noms du Prince Albert II of Monaco, du président de VENTURI North America, Xavier Chevrin et de l'astronaute canadien Chris Hadfield. Tous les trois dirigeront, du mercredi 6 mars au jeudi 7 mars 2019, l'expédition "Back to Telegraph Creek" pour tester le véhicule dans le nord du Canada. Les trois hommes parcourront à bord du véhicule les 42 kilomètres qui séparent Dease Lake de Telegraph Creek.