ID d'ailleurs

Vietnam : le sevrage des addictions par les arts martiaux

Les jeunes s'entrainent à l'Institut pour le développement du Vovinam et du Sport (IVS)
©Hoang Dinh Nam/AFP

Pour aider les jeunes à régler leurs différents problèmes personnels, cette école pas comme les autres impose une discipline de fer et la pratique des arts martiaux.

Les jeunes Vietnamiens sont accros aux jeux vidéos. Tel est le constat de l'Institut pour le développement du Vovinam et du Sport (IVS), qui dispense, depuis 2009 des cours d'arts martiaux pour se désintoxiquer.

Répartis sur les 5 campus dispersés dans le pays, quelque 1000 jeunes, entre 13 et 19 ans, ont droit à une discipline quasi militaire. Au programme, réveil à 5h30 et entrainements drastiques au vovinam plusieurs fois par jour, art martial proche du kung fu qui mêle rigueur, coordination et dépassement physique. 

Dépassement physique et discipline de fer pour se sevrer

Fondé à l'origine par Pham Quang Long pour aider à lutter contre l'addiction aux jeux vidéos qui touchent de nombreux jeunes du pays, l'IVS a depuis ouvert ses portes à d'autres cas. Dépendance à l'alcool, rébellion, « la pratique des arts martiaux aide les élèves à se débarrasser de leurs vieilles habitudes et de leur paresse », explique Dang Le Anh, vice-directeur de l'école, à l'AFP.